Bientôt, les oreillettes Bluetooth auront un meilleur son et dureront plus longtemps

L’association des entreprises chargées de maintenir et d’améliorer le protocole Bluetooth vient de finaliser sa nouvelle spécification Bluetooth LE Audio. Il a été soumis il y a plus de deux ans, mais en raison de la pandémie, il n’a pu être achevé et approuvé que maintenant. La nouvelle spécification permet aux fabricants de commencer dès aujourd’hui à développer des produits intégrant certaines des nouvelles caractéristiques de la spécification.

Un meilleur codec pour des écouteurs plus durables

La principale nouveauté est le nouveau codec audio le conçu pour rendre la transmission plus efficace. Un codec est un algorithme mathématique développé pour compresser et décompresser des informations de manière à ce qu’elles prennent le moins de place possible sans trop détériorer la qualité. Un exemple est le Mp3 ou le JPG. Il permettra d’obtenir une meilleure qualité audio en utilisant la même vitesse de transfert ou de profiter de la même qualité avec une consommation moindre.

Dans le cas des casques sans fil, ce point est d’une importance capitale pour réduire leur taille sans dégrader leur autonomie ou pour offrir une qualité audio similaire à celle des casques filaires dans le cas de casques de grande taille comme le Quietcomfort de Bose. Par conséquent, le nouveau codec LC3 permettra aux écouteurs ayant la forme et la fonction des AirPods d’avoir une plus grande autonomie, ce qui est leur principal inconvénient malgré les boîtiers chargés. Elle pourrait également réduire leur taille et celle de leurs batteries tout en maintenant l’autonomie dont ils disposent actuellement.

Plusieurs casques connectés au même appareil

La spécification ne présente pas seulement des avancées mathématiques en matière de compression audio numérique. Il comprend également une nouvelle technologie appelée Auracast qui permettra de connecter plusieurs casques Bluetooth au même appareil. Cela signifie qu’un couple peut écouter le son du film qu’il regarde sur la télévision, chacun avec son propre casque. Dans un gymnase, tous les utilisateurs pourraient écouter la même musique en même temps. Dans les églises ou les musées, des visites guidées pourraient être effectuées sans devoir déranger les autres visiteurs.

👉​A lire également  Les nouveaux FreeBuds Pro 2 de Huawei sont officiels : annulation active du bruit et design familier, mais raffiné

Chaque utilisateur pourra se connecter à ce type de station commune de la même manière qu’il se connecte à un réseau Wi-Fi. Ils pourront également scanner un code QR ou tenir leur téléphone devant une prise sans contact NFC.

Cela permet en outre à des écouteurs comme les AirPods de pouvoir fonctionner individuellement, car cette nouvelle norme le permet sans que le fabricant ait à le faire lui-même. Cela peut permettre de nouveaux modes d’utilisation et un plus grand contrôle par le fabricant pour faire passer les appels par un seul des écouteurs, par exemple.

Cela est particulièrement utile pour les personnes souffrant de déficiences auditives, qui pourraient bénéficier d’une transmission simultanée à laquelle elles pourraient connecter leurs écouteurs pour entendre clairement ce qu’elles n’étaient pas en mesure d’entendre auparavant. Les lieux où sont données des conférences ou jouées des pièces de théâtre pourront à l’avenir proposer ce service pour les rendre plus accessibles.

Quand ces nouveaux casques arriveront-ils ?

Les oreillettes avec LE audio dépendent de plusieurs paramètres définis dans la norme Bluetooth 5.2. Mais les consommateurs devront se renseigner pour savoir si le fabricant les a rendus adaptables au nouveau protocole. Les casques compatibles avec l’audio Bluetooth standard utilisé jusqu’à présent pourront lire LE Audio, mais cela dépendra de chaque marque et modèle.

Les casques qui prennent en charge cette nouvelle spécification continueront d’être compatibles avec l’audio « classique » utilisé jusqu’à présent, et il est normal qu’il continue d’être pris en charge au cours des prochaines années, bien que ce ne soit pas obligatoire. Pour profiter des avantages du nouveau codec, la source (par exemple, un smartphone) et les écouteurs doivent être certifiés conformes à la nouvelle spécification LE Audio. Il en va de même pour la fonction Auracast : de nombreux casques haut de gamme lancés cette année seront compatibles, mais pas tous.

👉​A lire également  Cette voiture électrique pliable veut être la reine des villes

La Bluetooth Association prévoit qu’à partir de Noël, nous pourrons commencer à profiter d’écouteurs entièrement conçus selon cette nouvelle norme.