Choi Soon-Sil

Chez Samsung, on a connu des jours meilleurs. Englué dans le fiasco du Galaxy Note7, confronté à des machines à laver qui se coupent en morceaux, le chæbol coréen est maintenant visé par une enquête du parquet de Corée du Sud dans une affaire de corruption mettant en cause l’entourage immédiat de la présidente du pays, Park Geun-Hye. Aujourd’hui, les enquêteurs ont effectué une descente dans les locaux de Samsung, suspecté d’avoir versé pour au moins 2,8 millions d’euros de pots de vin à Choi Soon-Sil, une « amie de 40 ans de la présidente », également proche conseillère. La somme aurait servi à financer les cours équestre de la fille de Choi Soon-Sil, en Allemagne.

« Choi a été arrêtée pour fraude et abus de pouvoir », note Le Monde, soupçonnée d’avoir monnayé ses interventions auprès de son amie pour le plus grand bénéfice de quelques conglomérats coréens. Pour peu que ceux-ci mettent la main au portefeuille. En difficulté, la présidente coréenne n’a pour l’heure pas démissionné mais a remanié son gouverement et son entourage, tout en s’excusant deux fois pour le scandale. Pas sur que ça suffise à calmer la colère du pays. Sa côte de confiance est à des niveaux infra-hollandesques : 5 %.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.