Les as du tournevis d’iFixit ne pouvaient pas rester indifférent à l’Essential Ph-1, le nouveau joujou d’Andy Rubin, ni céder à l’envie d’aller voir en dedans. Et le coup d’œil n’aura pas été chose aisée : l’appareil est quasiment impossible à ouvrir. Après avoir essayé la dilatation à la chaleur, pour amollir une éventuelle colle, c’est à cou de froid polaire qu’ils ont réussi à faire céder l’écran. Au sens littéral, celui-ci a cassé pendant l’opération.

C’est à ce prix qu’ils ont pu accéder aux entrailles de la bête, qui recèle pas mal de petites surprises. D’abord une étiquette de références, avec un jolie mention « made in China », associée au tiroir SIM et qu’on ne peut pas enlever. « Est-ce qu’Essential a construit son téléphone autour de cette étiquette ? On dirait bien. Voilà une première hilarante », s’amuse l’équipe.

Le smartphone embarque une grosse batterie 11,70 Wh (le Galaxy S8 embarque une batterie 11,55 Wh, l’iPhone 7 de 7.45 Wh), tandis que de nombreuses pièces, notamment le connecteur USB-C sont soudées. Et donc très coûteuse à remplacer. Le PH-1 embarque 4 Go de RAM, et 128 Go de stockage, en provenance de Samsung.

Au final, le PH-1 est jugé comme un vrai cauchemar – un « téléphone cinglé » – sur le plan de l’accessibilité de son électronique, et récolte un joli 1/10 au niveau de sa réparabilité. Pour mémoire, alors qu’apple est très souvent critiqué par iFixit, l’iPhone 7 récoltait lui un 7/10.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

*
*