L’Europe est sur le point de conclure son enquête pour abus de position dominante contre Google et son système d’exploitation Android. Lancée en avril 2016, l’enquête de la Commission s’intéresse à la manière dont Google restreint l’accès à son Play Store aux constructeurs acceptant d’intégrer les services de Google au sein de leur version d’Android, notamment la recherche Google et Chrome ; Google est également accusé de limiter les version modifiée d’Android, pour limiter la fragmentation qui grève pourtant fortement son éco-système.

Le géant de la recherche risque jusqu’à 10 % de son chiffre d’affaires en amende (celui d’Alphabet, la maison-mère), soit au maximum 11 milliards de dollars. Il est cependant peu plausible que le montant de l’amende soit si élevé mais s’il dépasse les 2,42 milliards d’amende déjà infligés à Google pour abus de position dominante dans le domaine de la recherche, il s’agirait d’un nouveau record pour Google.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.