Comme nous l’évoquions le week-end dernier, le géant de l’édition ludique Activision Blizzard entame une phase de restructuration, détaillée cette nuit lors de la présentation de ses résultats trimestriels, lesquels révèlent un chiffre d’affaires qui progresse à 7,5 milliards de dollars pour 2018, contre 7,01 milliards en 2017. Malgré cela, l’éditeur estime avoir été moins efficace sur l’année, ce qui justifie la réorganisation annoncée.

Celle-ci prévoit le départ de 8 % des effectifs, soit environ 800 personnes sur les 9600 employés en 2018. Tous les studios de développement sont concernés, y compris Blizzard. Mais, dans ce dernier cas, les licenciements concernent uniquement les équipes de support administratif et de marketing alors que chez Activision ou King, certains développeurs sont concernés. « Ces dernières années, bon nombre de nos équipes non liées au développement ont été renforcées pour répondre à divers besoins. Actuellement, les effectifs de certaines équipes sont hors de proportion avec notre catalogue de jeux. Cela signifie que nous devons réduire certains services de notre organisation. Je suis désolé de vous annoncer que nous allons nous séparer de certains de nos collègues aux États-Unis aujourd’hui. Dans nos bureaux régionaux, nous prévoyons des évaluations similaires, sous réserve des exigences locales», a déclaré le président de Blizzard, J. Allen Brack dans une note interne.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.