C’est l’histoire de l’arroseur arrosé : un ancien juriste d’Apple, travaillant à la direction juridique et en charge du respect des règles de marché est accusé par la SEC (Securities and Exchange Commission) de délit d’initié. En clair, l’homme chargé d’éviter les délits d’initiés chez Apple est accusé, lui-même, de ce délit. Cocasse, quelque part.

Gene Levoff est accusé d’avoir utilisé des informations non publiques pour gérer ses actions Apple à au moins trois reprises en 2015 et 2016, ce qui lui aurait permis d’éviter de perdre environ 382 000 $ sur son portefeuille. Il est suspecté, également, d’avoir contourné la période de gel de transaction qu’Apple impose à ses cadres à certains moments précis, afin d’éviter les délits d’initié. En remontant plus loin dans l’historique du cadre indélicat, la SEC estime qu’il a également bénéficié d’un délit d’initié à trois autres occasions en 2011 et 2012. L’audience devrait se tenir le 20 février prochain.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.