La chaine de TV CNBC extirpe de ses vastes archives cette interview, donnée par Steve Jobs en 2007, alors qu’il vient à peine de dévoiler l’iPhone. Jobs y apparait décontracté comme rarement, ne se répartissant pas du sourire en coin de celui qui sait qu’il vient de frapper un grand coup, son plus grand coup, à vrai dire, lui qui en a pourtant donné beaucoup.

Apple pense « pouvoir faire une différence », explique-t-il, avec cet appareil. « Je pense que l’iPhone peut vraiment changer l’industrie du téléphone. Il permet tellement de choses : téléphoner et garder tous vos contacts dessus, avoir le meilleur iPod que nous ayons jamais intégré, et avoir Internet dans votre poche avec un vrai navigateur. du vrai e-mail et la meilleure implémentation de Google Maps au monde. Avoir tout cela dans votre poche et pourtant 10 fois plus facile à utiliser. Je pense que c’est là que le monde va. »

Alors que ses concurrents sentent le vent du boulet, les titres de RIM, ou Nokia décrochant après le keynote d’Apple, Jobs martèle qu’Apple « est une entreprise de produits » qui « aime les bons produits », et que sur ce segment surchargé des téléphones, il espère s’emparer de 1% du marché, soit 10 millions de téléphone. Aujourd’hui, Apple en vend 200 millions à l’année. « C’est le futur. J’aimerais pouvoir le vendre 100 $ aujourd’hui, mais c’est un peu plus cher que ça. Petit à petit, tandis que nous abaissons nos coûts, de plus en plus de gens pourront avoir ce téléphone. Et franchement, je ne vois pas pourquoi tout le monde ne voudrait pas avoir l’iPhone dans sa poche ».

Et l’iPhone a, effectivement, mis toute l’industrie sans dessus-dessous, tous les gros acteurs de l’époque ayant, ou presque, disparus au profit de l’émergence du duopole iOS / Android.

Watch Steve Jobs explain the iPhone in 2007 CNBC interview from CNBC.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.