Mauvaise journée pour Maxime Lombardini, l’actuel président du Conseil d’administration d’Iliad, qui vient d’écoper d’une lourde amende de 600 000 € infligée par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) pour un « manquement d’initié ». Iliad, elle n’écope que de 100 000 € pour manquement à ses obligations d’information au public.

L’affaire remonte à l’été 2014, quand Iliad cherchait à acquérir, pour 15 milliards de dollars, une part majoritaire dans T-Mobile USA, auprès de son actionnaire majoritaire Deutsche Telekom. L’affaire avait capoté, mais l’AMF s’était interrogée sur deux opérations de cessions d’actifs de Maxime Lombardini, intervenues les 4 et 11 juillet 2014, avant l’annonce, le 31 juillet 2014, de l’intérêt d’Iliad pour T-Mobile, soupçonnant Iliad d’avoir reporté sa déclaration d’intérêt pour laisser le temps à M. Lombardini de procéder à ses opérations, dont on pouvait penser qu’elles étaient motivées par cette annonce. Bref, un délit d’initié.

L’entreprise avait évidemment contesté les faits, estimant n’avoir observé aucun mouvement suspect sur le titre, ni repéré aucune fuite autour de l’opération. L’AMF a décidé, le 25 avril 2019 de sanctionner les deux accusé, et a mis hors de cause un prestataire de services d’investissement ainsi que deux de ses salariés à l’époque des faits, de même que le gérant d’un fonds.

La décision est susceptible d’appel.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.