Le ton monte entre Apple et le groupe de banques australiennes – the Commonwealth Bank of Australia, National Australia Bank, Westpac Banking Corporation ainsi que les banques Bendigo et Adelaid – demandant à pouvoir boycotter Apple Pay et exigeant un accès aux éléments de paiement par iPhone interposé.

La Pomme a répondu aux demandes et accusations de ces banques estimant en vrac que leur méconnaissance de la sécurité poserait un risque pour les utilisateurs d’iPhone, qu’elles tentaient de former collectivement un « cartel » en vue de restreindre la concurrence et que si elles devaient obtenir gain de cause cela constituerait un dangereux précédent risquant de limiter pour longtemps l’innovation.

Apple a transmis un document de 3 pages à l’Australian Competition and Consumer Commission où elle détaille sa position. « Apple maintient un très haut niveau de sécurité pour ses clients lorsqu’ils utilisent Apple Pay. Permettre aux banques un accès à l’antenne NFC réduirait fondamentalement ce niveau de sécurité », explique Cupertino qui poursuit : « par malchance et en se basant sur leur compréhension très restreinte de notre offre, les banques voient Apple Pay comme une menace concurrentielle. Elles veulent conserver un contrôle total sur leur client et leur demande n’est que le dernier exemple des tactiques déployées à cet effet ».

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.