Après avoie retiré toute sa discographie du service de streaming Spotify en novembre 2014, la chanteuse Taylor Swift fait son grand retour sur la plateforme ; il en ira de même sur Pandora, Tidal, Amazon et les autres plateformes qu’elle avait pu déserter. Apple, qui a rapidement éteint un conflit avec la chanteuse et a pu capitaliser sur sa discographie perd ainsi une belle exclusivité pour Apple Music.

La nouvelle est censée être une manière de célébrer la vente de plus de 10 millions de son album 1989, ainsi que celle de 100 millions d’albums globalement, a fait savoir un de ses représentants. Les mauvaises langues voient avec intérêt cette annonce arriver en même temps que Katy Perry sort son nouvel album, Witness, et s’interrogent sur cette simultanéité : la jeune femme semble vouloir ne pas laisser le champ libre à sa concurrente.

« Le piratage, le partage de fichier et le streaming réduisent dramatiquement les ventes d’albums, les artistes ne doivent pas se sous-estimer, ni sous-estimer leur travail », avait-elle expliqué en 2014. Depuis, Spotify a permis aux labels de ne pas proposer leurs nouveautés pendant un temps pour ses clients gratuits, et réserver les nouveautés aux seuls abonnés payants. A priori, la jeune diva ne compte pas profiter de cette opportunité.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.