L’entreprise canadienne mal en point BlackBerry Limited poursuit Facebook, ainsi que ses affiliés WhatsApp et Instagram pour violation de brevets, accusant ceux-ci d’enfreindre certains brevets utilisés dans BlackBerry Messenger, alias BBM. La plainte, de 117 pages, couvre de nombreux aspects considérés comme courants dans les logiciels de messagerie, comme l’affichage d’un compteur de nouveaux messages sur un point de notification.

Étonnante plainte de l’entreprise canadienne qui, après avoir vendu en décembre 2016 les droits de fabrication de smartphones au chinois TCL n’est désormais plus en charge que de l’aspect logiciel et sécurité de son ancien écosystème. BlackBerry accuse Facebook d’enfreindre « de nombreuses fonctionnalités, éléments d’interface et de sécurité qui ont fait des produits BlackBerry un succès commercial ». Du côté de Facebook, on pointe une plainte un tantinet désespérée : « la plainte de BlackBerry témoigne de l’état actuel de son business de messagerie. Ayant abandonné tout effort d’innovation, BlackBerry essaye désormais d’extorquer de l’argent autour des innovations des autres. Nous avons l’intention de nous battre », a fait savoir Facebook.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.