Essential, © TechCrunch

Les affaires ne vont pas très bien pour la nouvelle pousse d’Andy Rubin. Son premier smartphone séduisant à de nombreux égards, l’Essential Phone, s’est mal vendu, mis en promo deux mois après sa sortie, puis réellement bradé quelques semaines plus tard. La société serait même à vendre et aurait annulé son projet de haut-parleur intelligent, voire son futur smartphone. Bref, ça sent le sapin.

Et l’annonce du départ d’environ un tiers des effectifs ne fait qu’amplifier ce sentiment. « Ça a été une décision difficile à prendre », confie le staff d’Essential, et l’on peut supposer qu’elle est encore plus difficile à vivre pour les salariés concernés.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.