La Chine a beau être (encore) « l’usine du monde », le pays n’en maintient pas moins des pratiques illégales quant aux discriminations à l’embauche basées sur des critères ethniques. Un cas récent est relevé par InkStone : l’agence de recrutement Li Zhong Human Resources recrutait des dizaines de travailleurs pour l’usine Foxconn de Zhengzhou et affichait le message « Tibétains et Ouïghours non acceptés » en haut de son annonce. Les Tibétains et les Ouïghours constituent des minorités ethniques en Chine, où la population est massivement de l’ethnie Han. « Les employeurs craignent des difficultés d’intégration et d’échanges entre les salariés Han et les minorités tibétaines et ouïghours.

Reste que la chose est illégalement, et explicitement prohibée par le code de conduite qu’Apple impose à ses fournisseurs. La Pomme, qui a indiqué en réponse mener une enquête, est suspectée de laisser faire, pour éviter d’éventuels problèmes dans les usines qui travaillent pour elle. Et ils sont nombreux à Zhengzhou, nommée « iPhone City ». La ville a produit près de 100 millions d’iPhone l’an dernier, 2/3 de la production totale de smartphones dans la ville. Apple y pèse donc d’un poids considérable et pourrait sans trop de difficulté régler ce type de problème.

Ce n’est d’ailleurs qu’une des exigences imposées lors des recrutements. Sont également interdits les personnes souffrant d’une infection, ou les personnes tatouées, ou les personnes présentant des pièces métalliques dans leur corps, ou, enfin, les personnes présentant des brulures de cigarettes sur leur peau. La liste est assez longue et les critères souvent troublants. Travailler chez Foxconn est pourtant perçu comme une opportunité pour les candidats. Alors que l’entreprise paie moins ses salariés que la moyenne – près d’un tiers de moins – elle offre des masses d’emplois très recherchés, notamment du fait des heures supplémentaires payées qui permettent d’améliorer le salaire global.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.