Hier soir Disney a présenté Disney+, son futur service de streaming vidéo sur abonnement, concurrent de Netflix, Amazon Prime vidéo et, une fois que celui-ci sera lancé Apple TV+. Le géant du divertissement lancera Disney+ le 12 novembre prochain aux USA ; il sera accessible pour 6,99 $ mensuels (69 $ annuels), et sera graduellement étendu hors des USA. L’objectif de Disney est de regrouper de 60 à 90 millions d’abonnés d’ici 2024, dont 60 % hors des USA.

Catalogue historique et récent

Au catalogue, Disney proposera ses classiques du Roi Lion à Blanche Neige, les productions Pixar comme Némo ou la saga Toy Story, ainsi que ses franchises Star Wars et Marvel. Captain Marvel sera proposé en exclusivité sur Disney+, et le groupe présentera également des séries maison dans l’univers Marvel et Star Wars avec notamment une série futuriste à gros budget The Mandalorian, ou une autre inspirée de l’univers Toy Story. D’autres contenus seront apportés par le National Geographic, tandis que la Fox apportera les Simpsons. Au lancement, le service proposera 7500 épisodes de séries et plus de 500 films et dessins animés.

Bénéfices au long court

Disney n’escompte pas que son service soit rentable avant au moins 5 ans. Celui-ci pourra être proposé sur des box concurrentes, notamment sur Apple TV. Bob Iger, le CEO de Disney également au Conseil d’administration d’Apple, a précisé qu’il était « très vraisemblable » que Disney+ soit accessible depuis le pavé pommé. Il le sera également depuis les TV intelligentes, tablettes, iPhone, ordinateurs, PS4 ou Roku.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.