Plus de 49 millions de comptes Instagram « d’influenceurs », plus ou moins importants, et de célébrités ont été diffusés librement sur l’internet, regroupés dans une grosse base de données hébergée chez Amazon Web Services. Les enregistrements comportent la biographie du compte, l’image de profil, le nombre de followers, la localisation principale du compte et son pays d’origine. Pire, le numéro de téléphone et ou l’adresse mail utilisés pour l’ouverture du compte sont également de la partie.

49 millions de données « d’influenceurs » Instagram dans la nature

C’est Anurag Sen, chercheur en sécurité, qui a fait la découverte, transmise à TechCrunch. Le site a remonté la piste des comptes, pour rattacher cette base de donnée à une entreprise indienne, installé à Bombay, nommée Chtrbox. Celle-ci paie les influenceurs pour des posts publicitaires, et il n’est donc pas très surprenant qu’elle compile les données des comptes. Contactés, ses dirigeants n’ont pas bronché un sourcil pour expliquer la situation.

Facebook, à qui Instagram appartient, a bien sûr affirmé qu’il allait conduire une enquête interne pour comprendre le déroulé des événements, nième scandale de violation de la vie prvée lié au réseau social de Mark Zuckerberg. « Nous examinons la question pour savoir si les données décrites – y compris les adresses électroniques et les numéros de téléphone – provenaient d’Instagram ou d’autres sources. Nous interrogeons également Chtrbox pour comprendre d’où proviennent ces données et comment elles sont devenues accessibles au public », a indiqué Facebook.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.