Après que l’administration Trump, dans le cadre de sa « guerre commerciale » avec la Chine, a ajouté le chinois Huawei à la « liste de blocage de commerce » américaine, celui-ci se trouve privé de sa licence pour Android. À la place du système de Google, qui intègre les services Google, Huawei va devoir utiliser l’Android Open Source Project (AOSP), qui n’intègre pas ces éléments (Google Play Store, Gmail et YouTube notamment). « Huawei ne pourra utiliser que la version publique d’Android et ne pourra pas accéder aux applications et services propriétaires de Google », a expliqué une source chez Google de Reuters.

Google suspend la licence Android de Huawei

Cette suspension n’aura pas d’effet sur les possesseurs actuels de smartphone Huawei, qui continueront de fonctionner comme à l’ordinaire. Mais, pour les nouveaux produits, vendus à partir de cette suspension, Huawei va devoir se contenter de AOSP. En Chine, où les services de Google sont déjà interdits au nom de la protection des intérêts du gouvernement chinois (qui les considère comme dangereusement ouverts sur le monde), le changement n’aura que peu d’effet. Il en ira peut-être différemment sur les autres marchés, même si Google discute encore en interne de l’étendue de ladite suspension, ce qu’a confirmé Huawei.

Cette suspension aura par contre des conséquences sur les mises à jour des smartphones Android, et sur les marchés hors de Chine, notamment le second marché de Huawei, l’Europe. Huawei se prépare à une telle hypothèse depuis de longs mois : « Quoi qu’il en soit, la communauté Android n’a aucun droit légal d’empêcher une entreprise d’accéder à sa licence open source. », a expliqué un porte-parole du géant chinois.

Intel, Qualcomm et Broadcom coupent leur support

Dans le même ordre d’idée, et répondant au classement américain, ainsi qu’aux accusations d’espionnage à l’endroit de Huawei, différentes entreprises ont annoncé cesser de supporter Huawei : Intel, Qualcomm, Broadcom et Xilinx ont expliqué en interne qu’ils ne fourniraient plus de support technique ni de mises à jour à Huawei, jusqu’à nouvel ordre.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.