Le patron d’Amazon, considéré comme l’homme le plus riche du monde124 milliards de dollars de fortune estimée – devant, selon les variations saisonnières – Bernard Arnault (cocorico ?) et Bill Gates, investit fortement dans l’espace, à travers Blue Origin. Il s’est expliqué sur les motivations de ces investissements et ses explications peuvent surprendre venant de la part du magnat du commerce, du capitalisme et de la croissance.

Jeff Bezos veut produire dans l’espace pour cesser de détruire la planète

Pour l’ami Jeff, l’idée est à terme de produire dans l’espace, pour éviter de polluer la planète. « Nous envoyons des objets dans l’espace, mais ils sont tous fabriqués sur Terre. À terme, il sera beaucoup plus économique et simple de créer dans l’espace des choses très compliquées, comme des microprocesseurs et tout le reste, puis de renvoyer ces objets manufacturés extrêmement complexes vers la terre, de manière à éviter les grandes usines et les industries génératrices de pollution qui fabriquent ces choses maintenant sur Terre », explique Bezos. «Et la Terre pourra être une zone résidentielle. Les gens vont vouloir vivre sur Terre et ils voudront vivre hors de la Terre. Il y aura également de très beaux endroits où vivre hors de la terre. Les gens vont faire ce choix ».

Mais avant ce futur rieur, qu’il place à plusieurs centaines d’années, il faut investir lourdement vers la conquête spatiale, la nouvelle frontière. « Nous, les humains, devons aller dans l’espace si nous voulons continuer à avoir une civilisation florissante », a poursuit l’ami Bezos. « Nous sommes devenus énormes, en tant que population, et qu’espèce et notre planète est relativement petite. Nous le voyons dans des domaines tels que le changement climatique, la pollution et l’industrie lourde. Nous sommes en train de détruire cette planète. Et nous avons envoyé des sondes robotiques à toutes les planètes du système solaire – c’est la seule bonne à ce stade. Nous devons donc préserver cette planète ».

Et le futur immédiat est celui du tourisme spatial, pour quelques happy Few, avec le véhicule orbital New Shepard qui devrait pouvoir embarquer quelques « touristes » en orbite autour de la terre. Celui-ci présente un insigne avantage estime le milliardaire, faire prendre conscience de la fragilité de la planète-mère : « Tous ceux qui vont dans l’espace disent qu’ils reviennent un peu changés et se rendent compte à quel point cette planète est belle, petite et fragile. C’est quelque chose que nous ne pouvons pas voir quand nous sommes ici, mais de là-haut, ça devient évident ».

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.