Et hop, au tour de Twitter de mettre un coup de canif dans le contrat de confiance qui le lie à ses utilisateurs : le réseau social a révélé avoir utilisé « par inadvertance » et à des fins publicitaires les numéros de téléphone mobile et les email utilisés par ses abonnés pour l’authentification à deux facteurs, fonction de sécurité dont ce n’est évidemment pas l’objet.

Comme Facebook, Twitter a utilisé les données d’authentification 2 facteurs à des fins publicitaires

L’affaire rappeler celle de Facebook, qui a écopé, en juillet dernier d’une amende de 5 milliards de dollars partiellement pour des faits similaires. Dans le cas de Twitter, les éléments de sécurité ont été utilisés dans le cadre de deux programmes publicitaires – audiences personnalisées et audiences tierces – permettant de cibler avec précision les cibles d’affichage. Dans le cadre de ces programmes, les annonceurs peuvent envoyer une liste de clients cibles de leur campagne de marketing.

« Les audiences personnalisées sont une version d’un produit standard du secteur qui permet aux annonceurs de diffuser leurs publicités à des clients en utilisant leurs propres listes marketing (listes d’adresses email ou de numéros de téléphone compilées par leurs soins, par exemple). Lors du téléchargement d’une liste marketing par un annonceur, nous avons pu associer des utilisateurs de Twitter à cette liste, en nous basant sur l’adresse email ou le numéro de téléphone fournis par les utilisateurs à des fins de sécurité. Les audiences tierces permettent aux annonceurs d’utiliser les mêmes fonctionnalités que les audiences personnalisées pour diffuser des publicités à des audiences fournies par des partenaires tiers », explique Twitter.

Aucune donnée personnelle n’a été transmise, assure Twitter, qui affirme avoir corrigé ce « problème », le 17 septembre dernier, et n’être pas en mesure de déterminer « avec précision » le nombre de comptes concernés.

Un jour, nous autres utilisateurs comprendront bien que les réseaux sociaux sont d’abord et avant toute chose des régies publicitaires géantes.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.