Côté pile, il y a ces innombrables promotions événementielles qui permettent d’acquérir les derniers gadgets en vogue à prix réduit. Côté face, c’est une poussée violente de consumérisme que l’on peut considérer comme franchement indécente au regard des problématiques environnementales et climatiques. C’est ce paradoxe qu’entendent dénoncer de nombreuses associations et groupes de pression écologistes ou anti-capitalistes, comme Youth for Climate, Extinction Rebellion ou encore Attac qui organisent de nombreuses actions coup de poing sur le territoire hexagonal. La plupart visent directement Amazon, ses entrepôts et son siège social France. La rançon de la gloire pour le vendeur, initiateur de cette folie du Black Friday.

Les hashtags #StopAmazon ou #BlockFriday servent de bannière numérique à ces actions. Ce matin, le siège social d’Amazon à Clichy a été bloqué, tandis que le blocage d’un entrepôt Amazon près de Lyon (Saint-Priest) a cessé après l’action musclée des forces de l’ordre. D’autres actions sont en cours, notamment le blocage des Galeries Lafayette de Rennes.

https://platform.twitter.com/widgets.js

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.