La dégringolade de Flickr se poursuit. Le service d’hébergement de photos, star de la première heure de l’internet, peine toujours à trouver un modèle financier viable. Son propriétaire depuis avril 2018, le service d’hébergement, de partage et d’impression de photo SmugMug, lance, par la voix de son CEO Don MacAskill un vrai appel à l’aide à ses abonnés, qui ont reçu un mail leur demandant d’aider à recruter des abonnés professionnels, qui paient 49,99 $/an pour détenir un compte pro Flickr.

SmugMug ne « peut plus continuer à financer les pertes d’argent de Flickr », s’alarme-t-il. Le service « a toujours besoin de votre aide, il continue à perdre de l’argent », poursuit-il. Pourtant, malgré cet appel à l’aide, qui se conjugue avec une offre d’abonnement promotionnel à -25 % (avec le code « 25in2019 », sans guillemet), le sort de Flickr ne semble guère devoir s’améliorer. Marginalisé par Instagram, qui attire les utilisateurs en masse, Flickr s’est replié sur ses abonnés professionnels.

Flickr, lancé en 2004, a été vendu à Yahoo un an plus tard. Puis ce dernier l’a revendu en 2016 à Verizon, quand l’opérateur a acquis une bonne partie des opérations de Yahoo, qui l’a à son tour revendu à SmugMug en avril 2018. Quelle sera la prochaine étape ? L’arrêt pur et simple ? C’est malheureusement l’hypothèse la plus plausible.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.