Un passager d’un vol Virgin America qui reliait San Francisco à Boston, a utilisé un smartphone partageant un réseau WiFi nommé « Samsung Galaxy Note7_1097 », ce qui a déclenché un léger vent de panique à bord.

Avec des Note7 qui s’enflamment un peu vite, un rappel massif et surtout une interdiction de vol, le sujet est sensible, surtout à bord d’un avion. Ainsi le smartphone au « nom qui fait peur » remarqué par un passager a obligé l’équipage à faire une annonce pour le moins inhabituelle : « Ce n’est pas une blague. Nous allons allumer les lumières (NDLR : vol de nuit) et fouiller les bagages de chacun jusqu’à ce que nous le trouvions ».

ifixit-galaxy-note-7

Le propriétaire tardant à se dénoncer, c’est le commandant de bord qui a pris la parole, menaçant de dérouter le vol pour un atterrissage « d’urgence ».

Le smartphone a finalement été identifié et l’équipage a pu rassurer les passagers. Le vol est arrivé en retard à destination et son propriétaire s’en serait sorti sans poursuites.

Des internautes ont remarqué qu’en faisant remplacer un Galaxy Note7 par un autre appareil de la marque, le précédent nom du réseau proposé par le smartphone restait enregistré. Ce n’est donc pas nécessairement une mauvaise blague….

galaxy-note7-wifi

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.