Nous sommes en 1983 et Steve Jobs donne une conférence – l’International Design Conference – à Aspen. À cette époque, Apple commercialise Lisa, et croit dur comme fer à son succès. Le Macintosh n’arrivera qu’une année après, et Steve Jobs quittera Apple un an plus tard. Mais l’homme est déjà le génie visionnaire en avance sur son temps. Et aux grincheux qui voyaient en lui un simple commercial de talent, cette intervention constitue une réponse fulgurante.

En 1983, l’informatique personnelle n’en est qu’à ses balbutiements mais Jobs sait qu’il s’agit d’une révolution majeure. « Tous les gens qui sont plus âgés que 36 ans appartiennent à la génération télévision. Je suis moi-même membre de cette génération. Mais les autres sont de la génération ordinateur », explique-t-il. « En 1986 il se vendra 10 millions d’ordinateurs, plus que des voitures », prédit-il.

Et Jobs est déjà sur la piste de l’ordinateur bien conçu, bien designé. Même s’il sait que ce n’est pas, à ce moment déterminant. « J’ai besoin de votre aide. Actuellement les ordinateurs ressemble à des déchets. Même s’ils continuent à ressembler à des déchets, il se vendront par millions », analyse-t-il.

Les USA ont « foiré : la plupart des composants et des produits électroniques ne sont pas conçus aux USA ».

Son analyse des ordinateurs, et de leur concepts fondamentaux de fonctionnement est très marrante. Les ordinateurs sont « très idiots, mais très rapides. Plus nous avançons, plus nous parvenons à des niveaux d’abstraction importants. Au lieu de dire à l’ordinateur tourne à droite, avance, tourne à droite, tourne à droite, nous pouvons lui dire dessine moi une fleur. Mais, au final, ça revient toujours à des ordres simples donnés à une machine idiote ».

La reconnaissance vocale sera le futur, mais étant donné qu’elle est contextuelle, il sera difficile de parvenir à des résultats satisfaisants, explique-t-il en fin d’intervention. « Cette chose est vraiment compliquée ».

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.