Auto-destruction !, photo de Dan Fleyshman

Tout ne semble pas encore clair, mais ce à quoi ont assisté les participants à une séance d’enchères chez Sotheby’s à Londres est rien moins qu’extraordinaire. Une œuvre du street artist Banksy, « la fille avec un ballon », était mise aux enchères. Très célèbre, l’œuvre représente une petite fille en noir, qui semble avoir lâché un ballon rouge, qui s’élève dans le ciel. La pièce était présentée encadrée, avec un gros cadre doré qui offrait un contraste plutôt étonnant avec le dessin.

La cote de Banksy tutoie les sommets, le mystérieux artiste étant, malgré ou à cause de sa démarche d’identité secrète, l’un des plus recherchés aujourd’hui. L’œuvre s’est logiquement envolée et a été adjugée pour 1,04 million de livres. Et à ce moment, « un son d’alarme s’est déclenché et le cadre a commencé à détruire la pièce », explique, un investisseur américain. Visiblement, le gros cadre cachait un destructeur de document, qui a été activé de manière non éclaircie. « Nous avons été Banksy’ed« , a lâché Alex Branczik, responsable des ventes européenne d’art chez Sotheby’s, dans une conférence de presse qui s’est tenue à l’issue de l’événement.

Le pourquoi et le comment de ce happening demeurent encore mystérieux mais avouons que nous donnerions cher pour voir la tête de l’acheteur lorsque l’opération d’auto-destruction s’est engagée. Quel en sera, d’ailleurs, le résultat : l’œuvre va-t-elle voir sa valeur grimper, malgré son état « détruit » ? L’artiste, en tout cas, semble très satisfait de son coup : il a publié la photo de la destruction sur son compte Instagram.

« Girl With Balloon » de Banksy

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.