Quand on parle d’impression 3D, il faut bien évidemment avoir modélisé son objet en 3D au préalable. Alors comment faire ?

Il faut savoir que le format recommandé d’export pour l’impression 3D est généralement le STL (créé par 3D Systems). Bien évidemment, plusieurs formats existent, dépendant des fabricants et des machines professionnelles ou non. Par exemple, le format STL ne comporte pas d’informations sur la texture ou la couleur, il faudra alors passer par d’autres extensions si besoin.

Le plus connu : Sketchup

Sketchup Make, devenu gratuit lors du premier rachat par Google (et revendu à Trimble depuis) est l’un des plus connus, et rempli d’extensions, mais pas forcément le plus abordable techniquement. Il faudra pour l’impression 3D l’équiper d’un plugin STL qui permet l’import et l’export dans ce format. D’ailleurs, l’import d’un format STL n’est pas sans problèmes, il faudra parfois utiliser un autre plugin comme par exemple Cleanup3 pour unifier les faces et les plans.

screen_shot_2015-08-04_at_16.12.59

Pratique :123D Design

123D Design est moins connu sous OS X, mais on entend de plus en plus parler de lui. Autodesk, la société derrière ce logiciel, propose toute une suite de logiciels pour la 3D, du développement jusqu’à l’impression 3D fournissant d’ailleurs eux-même un modèle d’imprimante, Ember. On retrouve cette suite logicielle pour OSX et Windows. D’ailleurs Windows 10 intègre maintenant par défaut leurs outils 3D. Pour retoucher un modèle ou faire des modifications, 123D Design s’avère bien pratique et suffisant. Une version gratuite est disponible, ainsi qu’une version Premium proposant un Cloud, des services et des accès aux bibliothèques de modèles 3D pour utilisation à des fins commerciales notamment. Pour information, Autodesk est l’éditeur également derrière 3DS max, Maya, AutoCAD, pour les plus fameux…

screen_shot_2015-08-04_at_15.19.36

Les plus complets :

Blender, OpenSCAD et consorts. On rentre là dans la cour des plus experts et des plus grands. Tout est possible avec ces logiciels clairement orientés vers les professionnels. Ils possèdent tous une version sous OSX et permettent, outre le dessin 3D, l’export en STL.

À vous ensuite de tester, et de faire votre choix.

On ne peut pas faire une liste exhaustive des logiciels 3D mais nous avons listé ici les gratuits, les plus abordables techniquement et financièrement selon nous. Pour les utilisateurs experts dans ces logiciels, il est facile de s’orienter vers ses outils habituels. Il faudra alors ensuite trouver un moyen d’exporter ses dessins et modèles en format STL, voir en d’autres formats supportés (pour ceux qui veulent ou peuvent) car d’autres logiciels, encore une fois, sont plus spécifiques suivant les besoins.

screenshot

Heureusement, et accessible à tous, des sites regroupent des milliers de créations 3D disponibles au téléchargement en ligne. La plupart des constructeurs d’imprimantes 3D ont leur plateforme de partage. On peut citer notamment thingiverse et youmagine.com, où l’on trouve presque tout ce que l’on veut.

Attention toutefois à bien respecter les licences, qui sont le plus souvent des licences « Creative Commons ». Sur ces plateformes, on retrouve les modèles en format STL directement prêts pour l’im­pres­sion, on peut discuter avec l’auteur, apporter des modifications, etc. De vraies plateformes d’échanges en ligne pour l’impression 3D.

Nous pouvons aussi ajouter Sketchfab pour l’échange de modèles en ligne avec une visionneuse 3D intégrée au navigateur. D’autres encore offrent des échanges payants comme CGtrader. Bref, comme vous l’aurez compris, ce n’est pas l’offre qui manque !

Mais pour revenir à notre sujet de base pour l’impression, nous devons passer par une autre étape, qui nécessite d’autres suites logiciels le plus souvent, c’est le sujet de notre prochain rendez-vous.

Dossier Impression 3D :

— L’impression 3D, c’est quoi ?

— L’impression 3D : les plastiques

Martin est un éternel étudiant qui apprend tout ce qui lui tombe sous les yeux. Du web aux sciences, en passant par l’histoire et la musique, il se passionne surtout pour les dents. Oui, de tout ou presque. Il ne reçoit par contre, que sur rendez-vous.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.