Elon Musk dévoile le robot Tesla qui va éradiquer la pauvreté dans le monde

Voitures électriques, panneaux solaires, tunnels, lance-flammes, camions amphibies… Pourquoi ne pas fabriquer aussi des robots ? Vendredi soir, Elon Musk a dévoilé le premier prototype fonctionnel de son robot humanoïde Optimus afin de démontrer les avancées de Tesla en matière d’intelligence artificielle. L’expérience de l’entreprise en matière de développement de véhicules capables de se conduire eux-mêmes a rendu cela possible. Le robot, comme les voitures, utilise un radar et des caméras pour détecter les signaux environnementaux et les interpréter.

Le robot, dont la stature et la construction sont semblables à celles d’un humain, est capable de ramasser et de porter des boîtes ou d’arroser des plantes, comme le montrent les vidéos de présentation. Mais lorsqu’il est entré sur scène, il pouvait à peine marcher sans tomber au sol. C’est la première fois qu’il marche sans être attaché à un câble, a reconnu Musk.

Les capacités du robot ne sont pas révolutionnaires et sont bien loin des démonstrations faites il y a plusieurs années par des organisations telles que Boston Dynamics. Cependant, Tesla a voulu le montrer pour attirer les talents car, contrairement à d’autres robots apparemment plus sophistiqués, ce sera le premier de plusieurs millions, selon la vision du milliardaire. Optimus est conçu de A à Z pour consommer peu d’énergie, coûter moins de 20 000 euros et apprendre à effectuer une multitude de tâches en fonction des besoins du consommateur.

Pour Musk, le développement de robots à grande échelle est l’occasion de multiplier la productivité des nations et d’éradiquer la pauvreté. Il pense que ces humanoïdes alimentés par des batteries augmenteraient l’efficacité du travail manuel à un point tel que personne n’aurait à souffrir de la faim. C’est le rêve des écrivains depuis qu’ils ont inventé le concept du robot : des esclaves sans âme pour nous aider à faire les tâches que personne ne veut faire. Mais certains craignent que ces humanoïdes intelligents ne finissent par représenter un danger pour l’humanité, une inquiétude partagée par Musk, qui souligne l’importance pour Tesla d’être une entreprise publique qui puisse surveiller le développement de ces robots.

👉​A lire également  Qualcomm s'associe à Meta et Bose pour jouer un rôle clé dans le métavers et l'avenir de l'audio

Le robot dispose d’une batterie de 2,3 kWh, d’un processeur fabriqué par Tesla et d’une connectivité Wi-Fi et 4G. Il possède les articulations de base permettant d’effectuer de nombreux mouvements de type humain, comme les poignets, les genoux et les coudes. Pour les mettre à profit et lui permettre d’effectuer des activités quotidiennes ou spécialisées, Tesla l’a doté d’actionneurs qui étudient la force, l’orientation et le rythme de chaque articulation afin d’exécuter les tâches avec efficacité et précision.

Ses mains sont inspirées des nôtres et possèdent cinq doigts, contrairement aux prototypes d’autres entreprises qui ont tendance à privilégier les poignées en crochet, plus adaptées aux tâches de précision routinières. Le corps humain possède de nombreux muscles qui ne sont pas vraiment nécessaires à un robot, puisqu’il n’a pas besoin de se gratter le dos, de se couper les ongles des pieds ou d’effectuer un saut périlleux. Optimus ne reproduit donc pas parfaitement l’amplitude de nos mouvements, mais il reproduit la force de nos muscles : plus puissants dans certains mouvements.

Si la vision ambitieuse de l’entrepreneur se réalise, les robots pourraient aider les personnes qui ne peuvent pas s’occuper d’elles-mêmes, construire des bâtiments ou gérer des entrepôts. Ils pourraient même être utilisés comme partenaires sexuels, a-t-il plaisanté. La vérité est qu’à l’heure actuelle, aucune entreprise spécialisée dans le développement de robots n’est sur le point de proposer à la vente un robot autonome capable de remplacer l’homme dans plus d’une tâche, aussi simple soit-elle.

Cependant, le projet a des vertus en étant conçu dès le départ dans l’apprentissage : son autonomie le robot est beaucoup plus efficace qu’un humain au repos, a promis Musk son faible coût, et sa conception pour une production de masse, ce qu’aucune autre entreprise n’a pu envisager sérieusement.

👉​A lire également  Doctor Strange in the Multiverse of Madness incluait Xena dans son univers et nous ne l'avions pas réalisé

Certaines des promesses d’Elon Musk sont tenues, beaucoup d’autres ne le sont pas. Et celle qui consiste à pouvoir avoir un robot qui arrose nos plantes ou dort avec nous (pour ceux que cela intéresse) est sans doute la plus incroyable de toutes.