C’est une entreprise qui fait beaucoup parler d’elle, soulève autant d’espoirs que de doutes, qu’elle peine à dissiper. Et la présentation de la FF 91 par Faraday Future au CES de Las Vegas ne changera rien immédiatement à la donne. Cette nouvelle voiture électrique, la première production de l’entreprise, annoncée comme disponible en 2018, repousse certaines limites du genre – elle disposerait de plus de 600 km d’autonomie, passerait de 0 à 100 km (60 mph pour être précis, soit 96,5 km/h) en 2,39 secondes, la rendant la voiture électrique la plus rapide au monde.

Automatismes en retard

Cependant, elle peine à impressionner sur le plan de ses automatismes, réalisant difficilement la « prouesse » de se garer seule et connaissant un joli bug dans sa démo sur scène lors d’une démonstration de sa fonction de stationnement automatique. Pour couronner le tout, le fiasco de la démo s’est déroulé sous le regard médusé de Jia Yueting, le fondateur et milliardaire propriétaire de LeEco (qui développe ses propres voitures électriques).

Le système de propulsion électrique est censé être parmi les plus puissants au monde et développer 130 kWh de puissance, 1050 « chevaux ». La densité batterie est également très élevée, et le concepteur met en avant des chargements rapides, qu’il ne détaille pas avec précision.

L’engin embarque une trentaine de capteurs – LIDAR, caméras, capteurs à ultrasons… – qui sont pour l’heure utilisés pour adapter certains paramètres de conduite aux conditions climatiques, notamment.

Reconnaissance faciale

La FF 91 sait reconnaitre son conducteur et ses passagers, offrant alors à chacun l’accès à ses propres préférences en matière d’électronique, notamment, pour les passagers, les jeux et contenus multimédia qui peuvent tourner sur les grand écrans HD intégrés dans l’habitacle. À bord, l’accès au Wi-Fi 802.11ac est assuré.

La FF 91 se dévoilera de manière plus complète lors de prochains événements, a assuré Faraday Future, et sera proposée à un prix indéterminé en 2018. Pour le moment les clients intéressés peuvent déposer un versement de 5000 $ pour réserver leur propre voiture. Sachant que l’avenir de l’entreprise semble tout sauf assuré – de gros doutes sur sa viabilité économique subsistent – il n’est pas évident que les clients potentiels se bousculent au portillon.

3 COMMENTAIRES

  1. Disons que j’y vois une voiture très sélect, 4 places.
    Tesla a donc de l’avance, largement d’avance et notamment toujours et encore grâce à son réseau de charge.
    Car la FF, pour l’instant à part la charger chez soit, dur dur.
    A suivre, mais je doute que les gens vont se bousculer pour verser 5000$

À vous la parole !

*
*