La CIA à Langley, wikimedia

Notre vie privée et notre confiance en la technologie ne sont pas les seules victimes collatérales de Vault 7, la fantastique mise à disposition de documents confidentiels sur les outils de hacking de la CIA : Apple est évidemment aussi concernée, cible prioritaire de la branche mobiles de la CIA, qui a développé, acquis ou acheté des malwares pour infester, contrôler et extraire des données depuis les iPhone, et les autres produits utilisant iOS.

Apple a rapidement réagi à cette fuite, lui donnant par la même occasion, encore plus de crédit – si vous doutiez de l’authenticité des documents. En substance, Apple a déjà corrigé la plupart des vulnérabilités exploitées – certaines remontent à iOS 4, et la liste s’arrête à la mi-2015, ce qui ne veut pas dire que les outils n’existent pas au delà, mais juste que la liste n’est pas à jour – et va s’atteler à corriger celles qui resteraient.

« Apple est profondément engagée à défendre la vie privée et la sécurité de ses clients. La technologie utilisée dans les iPhone d’aujourd’hui représente la meilleure technologie de sécurité disponible aujourd’hui, et nous travaillons constamment à faire que ça demeure ainsi. Nos produits et nos logiciels sont conçus pour mettre rapidement les correctifs de sécurité et les mises à jour sur les appareils de nos clients, avec presque 80 % de ceux-ci utilisant la dernière version de notre système d’exploitation. Même si notre analyse initiale nous montre que de nombreuses failles dévoilées aujourd’hui sont déjà corrigées dans les dernières versions d’iOS, nous allons continuer à travailler rapidement pour corriger celles qui resteraient. Nous conseillons toujours fermement à nos clients de mettre à jour leur système pour bénéficier des dernières corrections de sécurité », a indiqué un porte-parole d’Apple.

Apple n’a pas spécifiquement parlé de macOS, se concentrant sur le seul iOS. Google, de son côté, également concerné avec 24 outils de hacking pour Android, est resté silencieux.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

*
*