Le Mac mini a toujours été une machine au destin controversé, chère et livrée sans aucun accessoire, elle devait être l’arme de switch des utilisateurs PC mais elle constitue une machine de bureau tout à fait honorable parfois déguisée en « media center ».

Jusqu’au dernier rafraîchissement de la gamme, les Mac mini labellisés « Late 2012 » étaient les dernières machines véritablement évolutives (au sens Apple du terme) : remplacement de la RAM, du disque dur et possibilité d’ajouter un second disque dur ! Avec l’arrivée des disques SSD (disques dur sans plateau à base de puces mémoire) à bas prix, vous pourrez donner aisément une nouvelle jeunesse à un Mac mini « au disque qui gratte poussivement » en à peine 10 minutes !

Ce tutoriel s’applique aux Mac mini de 2011 et 2012, pour la dernière génération, la manipulation est bien plus complexe mais pas forcément nécessaire en fonction de la configuration choisie à l’achat.

Choix du matériel

Aujourd’hui l’offre de SSD est pléthorique mais les références des constructeurs cachent du mieux possible les véritables caractéristiques. Il n’est plus question ici de vitesse de rotation ou de temps d’accès mais principalement de taux de transfert et de type de puces (qui assurent théoriquement une plus grande longévité).

En étant objectif, même le disque SSD au plus bas prix aura une durée de vie théorique de ses puces mémoire éminemment supérieure à une utilisation même intensive. Il ne reste que l’argument de la « vitesse » qui sera bridée par les autres caractéristiques techniques de la machine et pour laquelle les écarts entre modèles seront plus sensibles au niveau du portefeuille que de l’utilisation !

Partez sur des marques reconnues, avec des modèles de milieu de gamme et vous aurez le meilleur compromis avec par exemple :

  • Crucial MX 100
  • Samsung EVO 850À choisir dans la capacité qui vous convient (256 Go est un minimum !) en gardant en tête que vous pourrez garder le disque original en solution externe.

    Pour faire simple et rapide, sans nécessiter d’outils et d’accessoires spécifiques, nous allons remplacer le disque d’origine et le placer dans un boîtier externe vendu moins de 15 euros euros afin de conserver la capacité de stockage en externe.

    Vous n’aurez donc besoin que de deux petites clés de type « torx » (en étoile) 6,6mm et 5mm que l’on trouve aisément en supermarché pour quelques euros.

    Démontage et remontage

    Quand il s’agit de s’attaquer au démontage d’un Mac, le site iFixit fait office de référence avec des pas à pas illustrés très clair, mais nous allons vous montrer que nous pouvons faire encore plus efficaces en sautant sans risque quelques étapes de l’article original.

    N’ayez pas peur, les compétences en « bricolage » requises sont basiques. Si vous êtes calme et délicat, tout se déroulera assez vite. Au premier essai (découverte de la machine ouverte et du pas à pas) nous avons mis 10 minutes. En sautant les étapes inutiles, nous sommes descendus à 5 minutes montre en main ! Lisez les étapes une fois avant de vous lancer.

    Ouverture

    En retournant le Mac mini et à l’aide de vos pouces, tournez la plaque noire vers la gauche. Vous accédez ainsi aux entrailles du Mac mini.

    Accès au disque dur

    Retirez ensuite le ventilateur en enlevant les 3 vis (et non 2 comme l’indique iFixit). Ne l’emmenez pas trop loin, il faut débrancher le fil que le ventilateur traîne à la patte en tirant délicatement sur le connecteur plat. Évitez de tirer sur les fils, jouez sur la prise avec, par exemple, la pointe plastique d’un critérium (mine rentrée !).

    Il faut ensuite sortir de son logement la plaque de refroidissement noire située sur la gauche en dévissant la vis placée en bas. Pour sortir la plaque, appliquez une légère rotation à partir du haut pour le dégager de la carrosserie en aluminium.

    Pour accéder au disque dur caché sous la grille perforée de l’antenne AirPort, il faut défaire les deux vis extérieures (cercles oranges) et libérer le disque avec ses deux vis de fixation (cercles rouges). Soulevez le bas de la plaque et tirez-la vers l’arrière en faisant attention aux barrettes de mémoire vive placées en bas à droite.

    Habillé d’un film rigide noir, vous découvrez le disque dur.

    Placez la grille perforée sur le côté en faisant en sorte que cela ne tire pas trop sur le câble sans chercher à débrancher l’antenne.

    Vous n’avez plus qu’à débrancher le disque dur avec la technique du critérium et en faisant délicatement levier : la prise se défait sans forcer.

    9-debrancher-disque-dur

    C’est maintenant que vous allez gagner encore plus de temps : inutile de défaire la carte mère et de la faire glisser hors du châssis, opération pas évidente et nécessitant un outil spécifique.

    Saisissez le disque par ses extrémités en le levant du côté carte mère pour le glisser hors de son logement, exactement comme pour la grille perforée de l’antenne.

    Vous avez désormais le disque en main. Décollez le scotch qui attache la prise SATA au disque ainsi que son film plastique de couverture.

    Débranchez l’adaptateur SATA et puis récupérez les deux vis placées sur un de ses côtés.

    Mise en place du nouveau disque

    Vous n’avez plus qu’à les remettre sur votre nouveau disque dur SSD, brancher le connecteur SATA et le solidariser avec le scotch d’origine.

    Il n’est pas nécessaire de remettre le film noir sur le nouveau disque car celui-ci vise à protéger le circuit imprimé des disques durs classiques qui n’est plus présent sur les disques SSD.

    Glissez le nouveau disque en place (étiquette et pas de vis vers le haut) en faisant attention à ce que les deux vis latérales qui vont « au fond du boîtier » rentrent dans les logements prévus à cet effet. Pour réaliser l’opération plus facilement, vous pouvez mettre le Mac mini à la verticale et insérer le disque en visant les deux cercles de maintien.

    Note : les nouveaux SSD sont plus fins et fournis avec un adaptateur « pour les épaissir » mais vous n’en n’aurez pas besoin.

    Rebranchez le connecteur du disque sur la carte mère puis remettez la grille de l’antenne en place en vous assurant que les deux trous centraux (cercles rouges) soit alignés avec les pas de vis du disque mis en place.

    Remettez les 4 vis de la plaque d’antenne en place. Replacez la plaque de refroidissement noire en commençant par le bas en alignant le trou de sa vis de fixation avec le support. Réintégrez le ventilateur avec ses 3 vis de fixation avant de refermer la boîte !

    Au final nous aurons retiré une vis de plus mais gagné 5 étapes de débranchement et de démontage qui constituent autant de risques d’endommager quelque chose.

    Disque externe

    Dans le boîtier externe, glissez votre ancien disque, connectez la carte électronique qui ferme l’ensemble.

    Branchez le câble USB.

    Désolé, on ne peut faire ni plus compliqué ni plus long !

    Réinstallation

    Si vous démarrez le Mac mini sans avoir branché l’ancien disque, vous ne pourrez envisager qu’une restauration par Internet (en appuyant sur les touches Cmd+Alt+R enfoncées). Mais vous pouvez gagner un temps précieux en démarrant avec l’ancien disque branché et en téléchargeant l’installeur d’OS X Yosemite dans l’App Store.

    Une fois récupéré, vous le retrouverez dans le dossier Applications pour le lancer. Choisissez d’installer OS X sur votre nouveau disque et laissez faire…

    En fin d’installation vous pourrez envisager de rapatrier vos données, applications et paramètres par le biais de l’assistant de migration.

    Laissez-vous quelques jours pour vérifier que tout fonctionne avant de transformer l’ancien disque branché en externe comme disque de sauvegarde Time Machine par exemple.

    Source et crédits photos : iFixit

12 COMMENTAIRES

  1. Merci pour la réponse. Et merci Slice42, j’ai installé le SSD sans soucis, ça donne une seconde jeunesse à la bête !
    Pour mettre le DD sur le 2me connecteur SATA, est ce que cette manip se fera aussi simplement, ou y a-t-il une difficulté supplémentaire pour mettre le DD dans la « baie disque » d’en dessous ?

  2. Une petite erreur dans ce tuto très utile (je l’ai suivi sans difficulté) :
    Quand il est écrit :
    Vous n’aurez donc besoin que de deux petites clés de type « torx » (en étoile) 6,6mm et 5mm que l’on trouve aisément en supermarché pour quelques euros.

    En fait, il faut des Torx T5 et T6 (ils font bien moins que 5 ou 6,6mm). J’ai trouvé un coffret avec 32 lames de tournevis dont 9 Torx et également la clé Allen 2mm également nécessaire, le tout pour moins de 12€ chez Leroy Merlin.

  3. Bonsoir à tous…Je suis un vieux retraité nouveau sur ce site, soyez indulgents….
    Avant d’installer le SSD, ce qui semble à ma portée car très bien expliqué, je voudrais comprendre pourquoi il est nécessaire de réinstaller l’OS sur le nouveau disque…J’ai fait un clone « bootable » de l’ancien disque, n’est-il pas possible de formater le nouveau SSD après avoir démarré sur le clone, puis d’y copier l’intégralité de l’ancien disque , donc avec l’ OS…?
    Si c’est idiot, n’hésitez pas à le dire…;-)

  4. Bonsoir…. J’ai cloné mon disque dur sur un SSD dans un boitier externe USB3, démarré dessus, ça marche nickel, et vite…J’avais prévu d’ouvrir mon macmini pour le mettre à la place de l’ancien, mais vu que c’est loin d’être simple (il faut des doigts de fée ..) je me posais la question de le laisser en externe…est-ce un problème…? 🙄 il est en USB 3 et tout va déjà + vite qu’avant…Serait il plus rapide en le branchant comme disque interne…? J’ai enlevé tous les fichiers photo ( 750 Go quand même…) du SSD et accède à ces dossiers soit sur une sauvegarde externe soit sur l’ancien HDD resté à l’intérieur …Bien entendu j’ai mis le disque externe SSD comme disque de démarrage en attendant…😉Bonne soirée 😎. Roland

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.