Si vous êtes enregistré en tant que développeur auprès d’Apple, vous avez accès aux betas de macOS 10.12 Sierra et iOS. Mais à ce stade, ces systèmes ne sont pas ce qu’il y a de plus stables et il n’est pas recommandé de les installer sur une machine de travail.

Pour jeter un oeil à ce que Sierra a dans le ventre et traquer les nouveautés, il est envisageable de l’installer dans une machine virtuelle mais pas avec les méthodes classiques fournies par les logiciels de virutalisation (VirtualBox, VMWare Fusion, Parallels Desktop).

Apple a en effet modifié son programme d’installation et il n’y pas de solution véritablement facile pour installer Sierra.
La preuve, Mike Roy a publié un long et détaillé tutoriel pour installer Sierra sur votre Mac par le biais de VMWare Fusion 8. Le voici en version française : bien suivi, c’est relativement simple à réaliser.

Utilisateurs de Parallels, il vous reste la possibilité d’installer macOS Sierra en lançant son programme d’installation à partir d’une machine virtuelle sous El Capitan.

Partir d’une machine virtuelle OS X 10.11

Le premier pré-requis de cette méthode pour goûter à macOS Sierra « à l’intérieur » d’El Capitan, est donc de posséder une licence de VM Ware Fusion, le second est d’avoir téléchargé la « Developer Preview » via votre compte développeur.

1-telecharger-macos-sierra

L’idée étant de partir d’une machine virtuelle vierge, nous allons démarrer par la création d’une machine virtuelle personnalisée sous OS X 10.11.

Il est conseillé d’allouer au moins 20 Go d’espace disque à la machine virtuelle et de lui dédier 4 Go de mémoire vive pour ne pas trop affecter les performances de virtualisation.

Créer un nouveau « disque » d’installation

VMWare Fusion (et les autres) ne pouvant lancer l’installation de macOS Sierra à partir du programme d’origine, il va falloir créer un nouveau disque d’installation virtuel.

Création d’un disque vierge

Lancez l’Utilitaire de disque (dossier Applications puis Utilitaires) puis créez une image disque vide (Ficher, Nouvelle image…, Image vide).

4-utilitaire-disque-image-disque

Donnez-lui le nom et l’emplacement que vous voulez, mais attribuez-lui au moins 6 Go d’espace, gardez les autres paramètres par défaut (format « OS X étendu (journalisé) », aucun chiffrement, partition unique / table de partition GUID) mais changez le format d’image pour « image disque SparseBundle » et validez.

Cette image disque va monter automatiquement dans le Finder. Si tel n’est pas le cas, double-cliquez dessus pour la monter.

Copie via le Terminal

Rangeons l’Utilitaire de disque et sortons le Terminal…

Avec en tête le nom de votre image disque vierge créée précédemment, vous allez recopier la ligne de commande suivante sur une seule ligne et en remplaçant « nomImageDisque » par l’intitulé qui convient.

sudo /Applications/Install\ 10.12\ Developer\ Preview.app/Contents/Resources/createinstallmedia --volume /Volumes/nomImageDisque --applicationpath /Applications/Install\ 10.12\ Developer\ Preview.app

Validez avec la touche entrée, renseignez votre mot de passe et vous allez vite être fixé sur la bonne recopie de la commande. Si vous avez réussi vous devriez lire « Copy complete » juste avant le « Done » final.

Nous venons juste de copier l’installeur offiiciel dans une nouvelle image disque. Il faut désormais récupérer le « point de montage » du disque virtuel contenant le programme d’installation de macOS Sierra. Pour cela, toujours dans le Terminal, tapez :

diskutil list

C’est la partie « rigolote » si vous avez du monde dans la liste qui s’affiche. L’aiguille que nous cherchons dans la meule de foin doit contenir « Install 10.12 Developer… » dans la colonne « NAME ».

7-point-montage-vm

Une fois la ligne localisée, remontez quelques lignes pour trouver le point de montage. Sur notre Mac c’est /dev/disk2s12.

Dernière commande Terminal à saisir, celle-ci va permettre d’indiquer à la machine virtuelle quel image disque utiliser pour lancer l’installation.
Si VMWare est bien installé à la racine du dossier « Applications » de votre Mac (solution par défaut), vous pouvez recopier la ligne suivante en pensant à remplacer le nom « /pointmontage » par celui relevé précédemment (exemple : /dev/disk2s12) ainsi que le chemin vers votre machine virtuelle (~/macOS_10_12.vmwarevm) dans notre cas.

/Applications/VMware\ Fusion.app/Contents/Library/vmware-rawdiskCreator create /pointmontage 2 ~/macOS_10_12.vmwarevm/macOS_installationmedia lsilogic

8-terminal-creation-rawdisk

Cette fois vous n’aurez pas de confirmation franche, vous ne serez fixé qu’en lançant la machine virtuelle…

Modification du disque de démarrage

VMWare Fusion ne permet de de monter l’image via l’interface, il faut modifier le fichier « à la main ».

Lancez VMWare Fusion et dans la « Bibliothèque de machines virtuelles » qui s’ouvre, enfoncez la touche Alt (ou Option) de votre clavier puis faites un clic droit sur le nom de la machine virtuelle. Vous devriez avoir, tout en bas du menu contextuel, un choix « Ouvrir le fichier de configuration dans l’Editeur ».

9-modification-fichier-config-vm

Votre éditeur texte favori se lance et vous devez copier où vous le souhaitez les lignes suivantes.

sata0:2.present = "TRUE"
sata0:2.fileName = "macOS_installationmedia.vmdk"
sata0:2.deviceType = "rawDisk"
suspend.disabled = "TRUE"

10-edition-config-vmware

Enregistrez les changements, fermez le document et revenez à VMWare Fusion.

Lancez votre machine virtuelle toute neuve et suivez les étapes du programme d’installation de macOS Sierra !

Notez qu’il est conseillé, une fois l’installation terminée et macOS Sierra « éteint », de modifier à nouveau le fichier de configuration de la dernière étape pour en retirer les 4 lignes ajoutées.

Profitez bien de macOS Sierra !

1 COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.