xaomi La Chine est-elle toujours l’Eldorado de la téléphonie mobile, le marché d’avenir par excellence que tous les acteurs se disputent âprement ? Sans doute ; et pourtant, pour le second trimestre consécutifs, après plusieurs années de hausse aussi continue que forte, les ventes de smartphones en Chine ont baissées au premier trimestre 2014. Tous téléphones confondus, la baisse est de 24,7 %, à 100 millions d’unités ce trimestre. Sur le seul secteur des smartphones, la baisse serait de l’ordre de 13 à 15 % sur le trimestre.

Celle-ci, cependant, n’est pas si surprenante : si le taux d’équipement de la population en smartphone dépasse un peu les 20 %, « la plupart des chinois en capacité financière d’en posséder un sont déjà équipés », estime Jingwen Wang, de Canalys. Ce contexte de tension du marché domestique, en tout cas, pousse les fabricants chinois à sortir de leur marché ou à repositionner leurs produit. Xiaomi a annoncé qu’il allait mettre ses produits en vente en Inde, au Brésil,e n Russie et dans de nombreux pays d’Asie. ZTE, de son côté, a lancé deux gammes spécifiques, l’une à destination de la clientèle haut de gamme, l’autre positionnée de manière agressive sur le plan tarifaire, vendant sur le web, à l’image de Xiaomi.

Avec un marché en telle tension, en tout cas, la performance trimestrielle d’Apple devient plus étonnante encore : la Pomme rapportait une augmentation de ses ventes d’iPhone en Chine de 28 % ce trimestre.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.