drop C’était la grande déception liée à la très bonne fonctionnalité AirDrop sur iOS 7 : cette implémentation était incapable de discuter avec AirDrop sur Os X, en limitant l’usage aux seuls appareils iOS.

La raison technique de cette incompatibilité est connue : alors quAirDrop sur Mac utilise le Wi-Fi et établit un réseau Personal area network (PAN) entre les utilisateurs qui partagent, la fonctionnalité sur iOs 7 repose sur le Bluetooth 4.0 LE, et utilise un protocole de sécurisation très strict, et totalement différent d’OS X.

Rene Ritchie d’iMore donne quelques détails : quand un utilisateur active AirDrop iOS, une clef 2048-bit RSA est générée sur son appareil, ainsi qu’un identifiant unique AirDrop basé sur le hash de l’adresse mail et du numéro de téléphone associés à l’Apple ID. Il émet son identité en Bluetooth 4.0 LE, auquel répondent les autres appareils iOS avec AirDrop activé, en diffusant le hash raccourci de leur identité.Lors d’un échange de données, une connexion TSL est initiée permettant l’échange sécurisé des identifiants iCloud. Une fois la connexion effectuée, le transfert s’effectue en Wi-Fi point à point.

Apple, estime Rene, n’a pas eu le temps de modifier OS X pour qu’il accepte ce protocole spécifique ; en outre, iOS ne donnant pas accès au système de fichier de l’appareil, il n’est possible de partager par AirDrop que les éléments prévus par le système, essentiellement des URL, Photos, vidéo et sons.

PourRene, pas de doute, la WWDC 2014 fournira l’occasion à Apple d’unifier ce système et de solutionner les défis techniques sérieux posés par ce challenge. Son pari est que le AirDrop d’OS X 10.10 et d’iOS 8 seront pleinement compatibles ; ce qui justifiera, a posteriori qu’Apple ait choisi de conserver le même nom pour cette fonction sur ces deux systèmes d’exploitation. À suivre.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.