Une nouvelle version de Marvin, un lecteur de livres numériques puisant et gratuit, est sortie il y a quelques jours et cela m’a permis de revisiter certains fichiers ePub qui n’ont pas été acquis sur la boutique dédiée chez Apple avec passage obligatoire sous iBooks.

J’aime énormément iBooks car tous les livres que j’ai acquis sont partagés avec ma tribu via mon compte iTunes. Par contre, il y a un aspect qui m’agace prodigieusement, c’est la gestion des citations. Comme les livres sont généralement protègés (…cela dépend des éditeurs), extraire parfois un bout de citation est une galère sans nom… !

J’ai expliqué comment procéder dans un billet sur urbanbike mais en passant par la version Macintosh de iBooks.

Sérieusement, personne n’a imaginé un dispositif plus simple… ?!

Heureusement, sur ce plan, cette nouvelle version de Marvin est géniale. Il est possible de paramétrer des actions et les retrouver avec un bouton en pied d’écran.

citation

Je suis en train de relire un bouquin de Stephen Jay Gould et au lieu de ressaisir son texte avec mes petits doigts malhabiles, nettement plus facile de sélectionner la portion de texte qui m’intéresse et de coller avec le rappel du nom de l’ouvrage et le nom de l’auteur.

« Premièrement, ce n’est pas parce qu’une histoire est souvent répétée qu’elle est nécessairement vraie ; dès lors nous devrions toujours examiner les fondements mêmes de celles que l’on tient pour totalement assurées. Deuxièmement, l’importance actuelle et l’utilité présente d’un phénomène donné ne nous apprennent pas nécessairement quelles ont été les circonstances de son apparition dans l’histoire. »

68% in ’Les coquillages des Léonard’ by Stephen Jay Gould

prefs_1

Mais le plus intéressant est que je peux choisir un traitement de texte qui supporte x-callback-url. Marvin propose Nebulous Notes

prefs_2

Mais ça fonctionne aussi avec Drafts ou Editorial, CQFD.

Seul différence, la citation sera copiée sans le nom de l’auteur ni le titre de l’ouvrage.

Mais le gain de productivité est gigantesque, il suffit de créer un fichier ad-hoc dans son traitement de texte sur iPad, le nommer et l’enregistrer une première fois pour ensuite le remplir de ces citations qui font le sel d’un bon ouvrage scientifique… !

Bref, rien que pour cette fonctionnalité simple, un tour sur Marvin s’impose… Nous vous laissons découvrir les autres pans de cette application qui vont bien au delà d’un simple choix de la typo de lecture, de la couleur du fond d’écran et de la gestion des marges… !

Pour revenir aux menus, une double tape sur l’écran les affichera. Mais les réglages évoqués plus haut sont bien en amont dans les préférences générales même de l’application.

Bonne découverte.

Une dernière citation pour finir ?!

Certains auteurs avaient affirmé, comme Lamarck dans le passage ci-dessus, que les pattes avant de la girafe étaient beaucoup plus grandes que les pattes arrière. En réalité, elles sont de même taille. Cette impression provient du fait que le dos de la girafe est très incliné, en raison de la présence à son niveau d’énormes muscles et apophyses spinales nécessaires au soutien du grand cou. Des études parfaitement fiables, disponibles du temps de Lamarck, avaient établi que les pattes avant et arrière étaient de même taille, réfutant la vieille légende des membres antérieurs plus grands. Donc, si Lamarck reprenait à son compte cette erreur dans le seul paragraphe qu’il ait consacré à cet animal, c’est qu’il n’avait pas lu complètement la littérature correspondante.

Et toc… !

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.