Apple n’a pas l’intention de laisser enfler la polémique sur les iPad Pro « courbés ». Dans un nouveau document de support, l’entreprise détaille le procédé de fabrication inédit utilisé pour ses nouvelles tablettes, et explique que le niveau de précision exigé lors de celle-ci dépasse tout ce qu’elle a mis en œuvre sur les iPad d’ancienne génération. « Circulez, il n’y a rien à voir ».

Des antennes plastiques moulées à chaud

« Les modèles cellulaires iPad Pro disposent désormais d’une technologie Gigabit LTE, prenant en charge davantage de bandes cellulaires que toute autre tablette. Pour offrir des performances cellulaires optimales, de petites bandes verticales sur les côtés de l’iPad permettent à certaines parties du boîtier de fonctionner comme des antennes cellulaires. Pour la première fois sur un iPad, ces bandes sont fabriquées à l’aide d’un processus appelé co-moulage. Dans ce processus à haute température, le plastique est injecté dans des canaux fraisés avec précision dans l’enceinte en aluminium, où il adhère aux micropores de la surface en aluminium. Une fois le plastique refroidi, l’ensemble du boîtier est fini avec un traitement d’usinage de précision à commande numérique, ce qui permet une intégration continue du plastique et de l’aluminium dans un boîtier unique et résistant ».

Une déformation limitée à 400 microns

Apple revient ensuite sur le sujet de la planéité de ces iPad : « Ces techniques de fabrication de précision et un processus d’inspection rigoureux garantissent que ces nouveaux modèles iPad Pro répondent à des spécifications de planéité encore plus strictes que celles des générations précédentes. Cette spécification de planéité ne permet pas plus de 400 microns de déviation sur toute la longueur d’un côté, soit moins que l’épaisseur de quatre feuilles de papier. Les nouvelles lignes droites et la présence des divisions d’antenne peuvent rendre les écarts de planéité plus visibles uniquement à partir de certains angles de vision imperceptibles lors d’une utilisation normale. Ces petites variations n’affectent pas la résistance de l’enceinte ni la fonction du produit et ne changeront pas avec le temps lors d’une utilisation normale », explique la Pomme.

Certains utilisateurs se sont aperçus que leur iPad Pro pouvait être légèrement courbé, ce à quoi Apple a répondu que cette courbure était au maximum de l’épaisseur de 4 feuilles de papier, soit 400 microns. Si la courbure d’une tablette dépasse ce seuil, celle-ci est éligible pour un changement SAV.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.