Spotify continue de se creuser les méninges pour limiter les abus de ses abonnements « famille », qui permettent l’accès à ses services pour 6 membres d’une même famille et en échange de 14,99 €/mois. Ainsi, début septembre, Spotify a ajouté une exigence d’accès aux données de localisation des utilisateurs « de temps à autre » afin de vérifier qu’ils habitent au même endroit.

Spotify exige l’accès à la localisation

Le service de streaming suédois avait déjà tenté, il y a un an, d’activer une vérification sur les coordonnées GPS. La mesure avait été accueillie par une volée de bois vert, les utilisateurs notant, à raison, que les membres d’une même famille n’habitent pas toujours sous le même toit.

« Ces données sont chiffrées et peuvent être modifiées par le propriétaire de l’abonnement si nécessaire », a déclaré la société dans un communiqué. «Les données de localisation collectées lors de la création du compte Premium Family sont uniquement utilisées par Spotify pour vérifier leur adresse. Une fois la vérification de l’adresse du domicile d’un membre de la famille terminée, nous ne stockons pas ses données de localisation ni ne suivons sa localisation à aucun moment », a précisé Spotify.

Un compte famille qui dépasse souvent celle-ci

Spotify tente de limiter le phénomène de partage de compte familial dans des cercles plus larges que la famille. Il n’est pas rare, semble-t-il, que quelques dizaines de personnes partagent ainsi un compte familial pour s’offrir un service à moindre coût.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.