C’était prévisible, Apple a rapidement réagi à la polémique autour de la fonction de détection de sites frauduleux de Safari iOS. La Pomme décrit le mode de fonctionnement du « safe browsing » : Google – ou Tencent mais uniquement pour les appareils dont le code régional est réglé sur Chine – envoie une liste de sites suspects, qui est utilisée pour avertir les utilisateurs. Les URL visitées par ceux-ci ne sont pas partagées avec ces fournisseurs de services. Et l’utilisateur peut désactiver cette fonctionnalité dans ses Réglages s’il le désire.

Communiqué d’Apple :

« Apple protège la confidentialité de l’utilisateur et protège vos données avec Safari Fraudulent Website Warning, une fonctionnalité de sécurité qui marque les sites Web réputés malveillants. Lorsque la fonctionnalité est activée, Safari vérifie l’URL du site Web par rapport aux listes de sites Web connus et affiche un avertissement si l’URL visitée par l’utilisateur est suspectée d’un comportement frauduleux tel que le phishing.

Pour accomplir cette tâche, Safari reçoit une liste des sites Web réputés malveillants de Google. Pour les appareils dont le code de région est défini sur la Chine continentale, elle reçoit une liste de Tencent. L’URL réelle d’un site Web que vous visitez n’est jamais partagée avec un fournisseur de navigation sûr, et la fonctionnalité peut être désactivée ».

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.