Les nouveaux iPhone entérinent une baisse du débit d’absorption spécifique (DAS), un indice indiquant la quantité d’énergie des ondes radiofréquences reçues par l’utilisateur d’un mobile, lorsque celui-ci fonctionne à sa pleine puissance, dans les pires conditions d’utilisation. Si le DAS avait assez nettement augmenté avec les iPhone 7 et 7 plus, il est moins élevé sur les iPhone X et les iPhone 8 Plus, l’iPhone 8 demeurant sur des valeurs très voisines de celles de la génération précédente. Cette valeur, c’est à noter, représente la puissance la quantité d’énergie reçue lorsque l’iPhone fonctionne au maximum de sa puissance, et n’indique pas une valeur moyenne en usage.

L’iPhone X affiche un DAS de 0,98 W/kg, l’iPhone 8 Plus de 0,99 W/kg et l’iPhone 8 de 1,36 W/kg, des valeurs qui restent en deçà des normes légales, 2 W/kg dans l’Union Européenne et 1,6 W/kg aux USA. Si la science reste très incertaine concernant les risques liés à l’utilisation des mobiles, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) préconise quand même de limiter l’utilisation de ces appareils chez les enfants de moins de 6 ans, craignant « des effets possibles sur les fonctions cognitives et le bien-être ».

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

*
*