On ne peut pas reprocher à la publication japonaise Nikkei de manquer de constance : quasiment chaque mois, celle-ci sort un article alarmiste sur les ventes d’iPhone, qui est, de manière aussi constante, démenti par les résultats réels d’Apple. Cette fois, Nikkei estime que les commandes de pièces pour les iPhone seront en baisse de 20 % sur le second semestre 2018 par rapport à la même période l’an passé.

En janvier, Nikkei pronostiquait une division par deux de ces mêmes commandes, ce qui s’est révélé totalement faux, les ventes d’iPhone ne fléchissant que d’un tout petit 1%, dans un marché mondial en repli.

Pour faire bonne mesure, cette fois Nikkei s’abrite derrière « 4 sources » – c’est toujours mieux qu’une. Pas besoin de commenter outre mesure ce nouvel article alarmiste mais plutôt de s’interroger sur les raisons de ce dénigrement constant de la part de Nikkei, avec lequel la publication, pourtant réputée sérieuse, perd son crédit.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.