Apple songerait à inclure RCS (Rich Communication Services), le successeur IP du SMS, au sein des ses appareils iOS. C’est du moins ce que laisse entendre une page de présentation diffusée lors du dernier événement GSMA RCS, qui s’est tenu le 24 octobre dernier. La nouvelle est restée invisible jusqu’à la publication de cette page sur reddit : « Apple a récemment entamé des discussions avec le GSMA et les opérateurs en vue d’inclure le support du RCS dans iOS », note cette présentation.

Le RCS est le successeur du SMS, porté par le Consortium GSMA, ainsi que Google et Microsoft. À la différence du SMS, véhiculé sur le réseau GSM cellulaire, les RCS sont transmis comme des données, par le réseau mobile 4G, à l’image des iMessages d’Apple, eux aussi véhiculés par le réseau data. De ce fait, le RCS peut, comme les iMessages, intégrer un contenu plus riche notamment des images, liens, fichiers, éléments de localisation, messages audio, appels audio et vidéo sur IP. Ils permettent également les conversations de groupe. Vous pouvez en savoir plus en vous reportant aux spécifications du standard, présentées par le GSMA

Apple grimperait donc à bord du train, sans que l’on sache quand l’intégration de ce standard sera opérationnelle. Apple n’est sans doute pas pressée, mais les utilisateurs d’iPhone gagneraient à une telle intégration des capacités de communication avec les smartphone sous Android actuellement impossibles. Et comme le système de messagerie d’Apple intègre la gestion des SMS, il faudra de toute manière que la Pomme adopte son remplaçant.

Pour mémoire, sur iOS, lorsque votre correspondant possède un appareil Apple, les messages envoyés sont (par défaut) bleus, tandis que si votre correspondant ne peut être joint que par SMS – soit qu’il utilise un smartphone Android ou un téléphone GSM ancien – les messages sont de couleur verte.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.