Les suites de l’accord surprise entre Apple et Qualcomm ne se sont pas faites attendre : Apple pourrait, dès 2020 – il serait trop tard pour 2019 – intégrer un modem 5G Qualcomm dans ses iPhone, tandis qu’Intel, qui était devenu le principal fournisseur de modems pour les iPhone, annonce qu’il arrête de développer le sien, et se retire de ce marché.

Modem 5G, trop tard pour les iPhone 2019

Apple aurait déjà commencé les tests des modems 5G de Qualcomm, alors même que l’accord amiable entre les deux entreprises n’était pas finalisé, note Nikkei. Ce ne sera pas suffisant pour utiliser ceux-ci dans la gamme des iPhone 2019, qui devraient donc rester équipés de modems 4G. Pour intégrer l’un des deux modems 5G de Qualcomm – le X50 et X55 – dans la gamme d’iPhone 2019, il aurait fallu qu’Apple puisse commencer à intégrer ceux-ci au milieu de l’année 2018. Ça sera donc pour 2020.

Dans le même temps, surprise, Intel annonce qu’il se retire du marché des modems 5G, dont il arrête le développement. « Intel Corporation a annoncé aujourd’hui son intention de quitter le secteur des modems pour smartphone 5G et d’achever une évaluation des possibilités offertes par les modems 4G et 5G dans les PC, les périphériques Internet des objets et les autres périphériques centrés sur les données. Intel continuera également d’investir dans son activité d’infrastructure de réseau 5G. La société continuera de respecter les engagements actuels envers ses clients pour sa gamme de produits de modem pour smartphone 4G, mais ne prévoit pas de lancer des produits de modem 5G dans l’espace des smartphones, y compris ceux initialement prévus pour 2020 ».

Intel, sortie sur la pointe des pieds

Bob Swan, Le CEO d’Intel, a été plus précis : « il n’y a pas de voie pour la rentabilité et le retour sur investissement dans ce secteur », a-t-il tranché. Intel souffre depuis des mois avec un développement qui prend du retard, et décide donc de tirer le rideau sur ce marché.

Apple, de son côté, a mis en place une équipe de développement de modem, mais il ne faut guère attendre de résultats avant plusieurs années. La Pomme n’est pas pressée : elle a conclu un accord de licence pour 6 ans avec Qualcomm. Il sera bien temps, après, de redevenir frontalement concurrent avec le fondeur.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.