image d'un capteur Quantum Dots de ICFO

Apple aurait abandonné ses projets de capteur photographique quantum dot, alias points ou boites quantiques. La technologie promettait pourtant une capture de la lumière infiniment plus fine que les capteurs silicium classiques, mais elle se serait révélée trop chère pour être intégrée. Conséquence, l’entreprise britannique Nanoco, censée les fournir s’effondre en bourse.

Apple aurait abandonné ses projet de capteurs Quantum Dot pour les photos iPhone

La technologie des points quantiques promet de capturer 90 % de la lumière entrant par l’optique, là où les capteurs traditionnels en capturent trois fois moins. Nanoco, installée à Manchester, travaille sur ces capteurs, et a annoncé en 2018, avoir passé un accord avec une « grande entreprise américaine », contrat renouvelé en janvier dernier, selon ses déclarations. Le deal concernait l’extension de l’usine de Cheshire de Nanoco, pour environ 21,7 millions de dollars, soir plus de la moitié des revenus annuels de la société.

Apple n’a jamais été confirmée comme étant ce mystérieux client américain, mais la méthode – miser sur une production huypothétique pour gagner un gros avantage concurrentiel) et le domaine faisaient de la Pomme le candidat le plus plausible. Avec de tels capteurs, il aurait été possible de réaliser des clichés en environnement sombre lumineux comme en plein jour, ou d’améliorer les capacités de réalité augmentée.

Plongeon boursier

Mais la Pomme aurait décidé d’arrêter les frais, les capteurs à points quantiques se révélant à ce stade trop coûteux à produire. La Pomme explorerait désormais les potentialités de technologie de scan 3D basées sur le laser. Suite à l’article du Telegraph le cours de l’action Nanoco a [chuté de 74 %](https://www.share.com/investments/shares/6268/nanoco-share-price.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.