Apple a corrigé un bug potentiellement gênant lors de la sortie d’iOS 12.3, en mai dernier. Celui-ci avait été découvert par la chercheuse Natalie Silvanovich pour le Projet zéro de Google. Il permettait, par l’envoi d’un message bien particulier, de briquer les iPhone, qui se trouvaient pris dans un crash à répétition du Springboard, le « bureau » iOS. Sur Mac, ce même message se contentait de faire planter un logiciel agent d’arrière plan.

Un mauvais Message, qui pouvait briquer les iPhone, corrigé dans iOS 12.3

La chercheuse explique : « La méthode [IMBalloonPluginDataSource individualPreviewSummary] dans IMCore peut générer une exception NSException en raison d’un message mal formé contenant une propriété avec la clé IMExtensionPayloadLocalizedDescriptionTextKey ». Cette clé est mal interprétée comme un appel à un sélecteur qui n’existe pas, aboutissant au crash.

« Sur un Mac, ceci provoque un crash et une réapparition de soagent, mais sur un iPhone, ce code est dans le Springboard. La réception de ce message provoquera le blocage et la réapparition répétée du Springboard, ce qui empêchera l’affichage de l’interface utilisateur et empêchera le téléphone de répondre à la saisie. Cette situation persiste à un reboot forcé et rend le téléphone inutilisable dès qu’il est déverrouillé. A priori, la seule façon de réparer le téléphone est de redémarrer en mode de récupération et d’effectuer une restauration », poursuit-elle.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.