Voilà une histoire assez étonnante, en provenance des usines Foxconn. Sur une période de trois années, un groupe d’employés aurait revendu des pièces défectueuses – les déchets des chaines de production – à un réseau criminel, qui les assemblait ensuite pour fabriquer des iPhone revendus ensuite. Sur la période de trois années concernée, l’arnaque aurait permis d’engranger près de 39 millions d’euros.

Les composants provenaient d’une usine Foxconn à Zhengzhou, et étaient collectées par quelques employés, de même avec un escroc taïwanais. Les pièces défectueuses sont normalement détruites après leur production, mais ici, elles étaient mises de côté puis transmises pour assembler des iPhone, revendus ensuite comme produits par l’usine Foxconn, vraisemblablement dans des réseaux locaux.

Apple a été mise au courant de cette fraude semble-t-il par un lanceur d’alerte, et a lancé une enquête par le biais de son service Business Assurance & Audit (BA&A). Foxconn n’a pas encore réagi mais l’ancien président Terry Gou aurait estimé qu’il n’était guère surprenant que parmi son million d’employés, quelques brebis galeuses se glissent. Foxconn a confirmé qu’en enquête interne était en cours.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.