© Gazette de la Manche

Sale temps pour l’entreprise Remade, installée près du Mont-Saint-Michel, et qui répare et reconditionne des smartphones usagés. Celle-ci est en redressement judiciaire, tandis que ses 400 salariés attendent une décision du tribunal de commerce quant à une éventuelle reprise. Il y a des candidats, mais au moins 200 des 400 salariés ne seraient pas repris. Pendant ce temps, les salaires ne sont pas tous versés, et le « plan de sauvegarde de l’emploi », pour adopter la novlangue, n’est pas intégralement financé.

Désespères de se faire entendre, les salariés ont donc décidé de passer à l’action et annoncent qu’ils vont détruire 1000 iPhone reconditionnés par jour « jusqu’à être entendus ».

« Nous ne nous laisserons pas faire, nous ne serons pas sacrifiés sans indemnités. Le temps presse, la balle est dans le camp des élus et des financiers », martèlent les salariés qui ont mis leur menace à exécution hier, jeudi 12 décembre. Le moyen sacrificiel retenu, un chariot élévateur, qui a consciencieusement écrabouillé un chemin de téléphones reconditionnés.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.