Israël se prépare à la guerre du futur avec un char 100% autonome qui lance aussi des drones

L’armée israélienne disposera bientôt d’un nouvel outil militaire qui se distingue non seulement par sa puissance, mais aussi par sa technologie. Le ministère de la défense du pays a annoncé le développement et les futurs essais de la un char non habité capable d’activer et de faire fonctionner certains de ses dispositifs de combat. Le char est équipé d’une tourelle de mitrailleuses de 30 mm et d’une plate-forme robotique dans sa partie arrière, capable de lancer des drones.

Ce véhicule de combat robotisé, également connu sous le nom de M-RCV (Medium Robotic Combat Vehicle), est appelé la BLR MK2. Le véhicule est développé par la Direction de la recherche et du développement de la défense (DDR&D), en collaboration avec l’Administration des chars et l’APC du ministère israélien de la Défense, ainsi qu’avec diverses industries de sécurité du pays, comme confirmé par l’administration elle-même.

Il se distingue principalement par le fait qu’il s’agit d’un appareil totalement autonome. C’est-à-dire qu’il n’a pas besoin de pilote. Ses armes, en outre, peuvent également fonctionner de manière indépendante. Le char sans pilote BLR MK2, d’autre part, peut être utile dans n’importe quelle situation : de jour comme de nuit, et dans toutes les conditions météorologiques.

Si l’un des attraits de ce char sans pilote est sa tourelle autonome de 30 mm et son lanceur de missiles conçu par Israel Aircraft Industries. Le BLR MK2 est également destiné à transporter des marchandises et dispose d’une plateforme robotique capable de lancer des drones intégrant un système de reconnaissance autonome.

👉​A lire également  Les prix des GPU continuent de baisser alors que les cryptocurrences s'effondrent

Le char sans pilote israélien commencera à être testé en 2023

Le BLR MK2 a été annoncé lors du congrès Eurosatory 2022 sur la défense et la sécurité, mais… ne sera pas opérationnel avant 2023. Il sera également en phase de test, comme le confirme le ministère israélien de la défense. En attendant, il est possible de le voir en fonctionnement et d’en apprendre un peu plus sur l’utilisation de ses technologies dans une vidéo partagée par Elbit Systems, une entreprise qui a contribué au développement de ce char sans pilote.

Le BLR MK2 n’est cependant pas le seul outil avancé qui pourrait bientôt être utilisé par l’armée israélienne. La société israélienne Camero-Tech a dévoilé il y a quelques semaines un radar capable de voir ce qui se trouve derrière les murs. Cela est rendu possible grâce à l’utilisation d’un système de suivi des objets basé sur l’intelligence artificielle. Le produit, baptisé Xaver 1000, ne fournit pas une vue claire de ce qui se trouve derrière un mur, mais elle peut être utile pour détecter les silhouettes d’humains ou d’autres objets.