La FIFA va utiliser l’IA pour mettre fin à la controverse sur le hors-jeu lors de la Coupe du monde au Qatar

Le monde du football est déjà en ébullition avec coupe du monde qui se tiendra du mois de novembre à Qatar. La FIFA a annoncé de nouveaux développements technologiques. Le tournoi marquera les débuts à grande échelle d’un nouveau système semi-automatisé qui permettra à plus facile de détecter le hors-jeu. Il sera alimenté par un capteur sur balle et une configuration multi-caméra, ainsi que par l’aide de l’intelligence artificielle.

Comme c’est le cas chaque fois qu’un élément technologique est ajouté au football, la mesure se heurte à une certaine résistance. Toutefois, ce qui est proposé ici est un outil complémentaire à la VAR et le travail des arbitres assistants, qui, après tout, sont ceux qui doivent lever le drapeau pour signaler une situation de hors-jeu. L’objectif est de disposer d’un système de détection rapide pour aider les jeux les plus fins, lorsque leur invalidation pour une position incorrecte dépend d’une mesure millimétrique.

Comme l’a expliqué la FIFA, le nouveau système de détection du hors-jeu repose sur trois éléments techniques. Le premier est un capteur appelé Unité de mesure inertielle qui se trouve à l’intérieur d’Al Rihla, le ballon officiel du match fabriqué par Adidas. L’appareil envoie des données 500 fois par seconde à la salle VAR et détaille exactement le moment où un joueur touche le ballon.

Le second est un système à 12 caméras qui est installé sous le toit de chacun des stades accueillant la Coupe du monde au Qatar. Ceux-ci ont été développés pour suivre le ballon et les joueurs, la détection de 29 points spécifiques sur le corps qui sont pris en compte pour les pénalités de hors-jeu. Toutes ces informations sont envoyées 50 fois par seconde et sont utilisées pour calculer la position exacte des joueurs dans le match.

👉​A lire également  Instagram veut vérifier votre âge en scannant votre visage grâce à l'IA

Les données des caméras et de la balle sont traitées par l’IA qui envoie une alerte au VAR lorsqu’il détecte une position avancée. Cependant, la sanction du match n’est pas automatique, car ce sont les juges d’assistance vidéo eux-mêmes qui analysent la situation et en informent les personnes présentes sur le terrain. La décision finale reste entre les mains de l’arbitre principal et de ses assistants.

La FIFA veut mettre fin à la controverse sur le hors-jeu

Les discussions autour de la question des appels de hors-jeu sont aussi vieilles que le football lui-même. Beaucoup disent qu’ils font partie de l’essence même du sport le plus populaire du monde, et que des situations qui se définissent au millimètre imperceptibles à l’œil humain, quelle que soit la qualité de l’arbitre assistant – ne devraient pas être sanctionnées. Cependant, la FIFA considère la technologie comme un élément crucial pour rendre les matchs plus équitables.

Indépendamment du fait que le hors-jeu le plus gros problème de la VAR est que, dans la plupart des cas, elle n’a pas été capable d’empêcher que la règle du hors-jeu soit définie au millimètre près. Le plus gros problème de la VAR est que, plus souvent qu’autrement, son intervention retarde le développement des allumettes. En particulier lorsque l’arbitre principal doit s’approcher du moniteur pour prendre une décision finale parce que la résolution d’un jeu qu’il s’agisse d’un hors-jeu, d’un éventuel penalty, etc. C’est ce que le nouveau système semi-automatique qui fera ses débuts lors de la Coupe du monde 2022 au Qatar promet de résoudre.

Nous espérons que la technologie semi-automatique de détection des hors-jeu nous aidera à continuer à nous améliorer. Nous sommes conscients qu’il faut parfois trop de temps pour vérifier une éventuelle position de hors-jeu, surtout lorsqu’elle est douteuse. C’est là que la technologie en question est d’une grande aide, car elle contribue à des décisions plus rapides et plus précises.

Il est intéressant de noter que la nouvelle technologie de détection des hors-jeu n’alertera pas seulement le VAR. Il s’agit également de générera des animations 3D qui représentera la pièce et sera diffusée sur les écrans des stades, ainsi que lors des retransmissions télévisées. Ce système sera similaire à celui qui permet de mesurer si le ballon a complètement franchi la ligne de but, pour valider un but.
FIFA : Coupe du monde Qatar 2022 : hors-jeu

👉​A lire également  Samsung lance les 3 nanomètres : quels avantages apporteront-ils ?

Troisième Coupe du monde consécutive avec des innovations technologiques

La Coupe du monde 2022 au Qatar sera le troisième tournoi majeur consécutif de la FIFA à intégrer une innovation technique liée au jeu. Le Brésil 2014 a vu l’introduction de la technologie susmentionnée pour détecter si un but a été marqué ou non. Russie 2018 a vu les débuts massifs de la VAR.

Nous verrons quels résultats donnera le nouveau système semi-automatique de détection des hors-jeu. Il a toutefois été testé par la FIFA en 2021 lors de la Coupe du monde des clubs et de la Coupe arabe, aucun tournoi n’a l’envergure de la Coupe du monde c’est là que l’on verra les vrais résultats.