Les iPhones non professionnels ne seront pas équipés de la puce supérieure, tout comme l’iPhone 14

Ce n’est un secret pour personne que l’iPhone 14 est pour bientôt. Mais la vérité est que cette année sera une année de changement dans la façon dont Apple commercialise son téléphone phare. Si l’on en croit les rumeurs, la gamme d’iPhone de cette année sera un peu différente et les différences entre les modèles Pro et non-Pro seront plus importantes.

Tout semble indiquer que nous aurons cette année deux iPhone 14 (normal et Max) et deux Pro (normal et Max) dont la principale différence sera la taille de l’écran. Mais ce n’est pas la seule chose qui changera entre les deux modèles. Si, historiquement, les différences majeures entre les modèles Pro et ordinaires se limitaient principalement à l’appareil photo, à l’écran et à la construction, cette année, il semble qu’il va y en avoir une plus importante.

Selon Ming-Chi Kuo, L’Phone 14 et l’iPhone 14 Pro n’auront pas la même puce. Ce sera la première fois qu’Apple suit cette voie depuis l’arrivée des processeurs A de la société. En ce sens, il semble que l’iPhone 14 Pro sera le seul à être équipé des puces les plus récentes et les plus puissantes de la société. Si rien ne change, l’A16 Bionic sera limité au modèle Pro. Et ce sera toujours le cas, même pour les futurs iPhones.

De plus en plus de différences entre l’iPhone 14 et l’iPhone 14 Pro

Et qu’en est-il de l’iPhone 14s non pro ? Eh bien, ils conserveraient les puces A15 Bionic de l’iPhone 13 et de l’iPhone 13 Pro, ce qui serait suffisant pour garantir quelques années d’avance sur la concurrence. Avec cette mesure, Apple va séparer de plus en plus les gammes normale et Pro, qui recevra la majorité des nouvelles spécifications et donc en performance. Son prix augmentera bien sûr aussi en conséquence.

👉​A lire également  Les AirPods Pro 2 ont fait l'objet d'une fuite avec de nouveaux composants internes et l'USB-C

Il semble que cette fois-ci, l’iPhone 14 et l’iPhone 14 Pro présenteront des différences significatives non seulement au niveau de l’appareil photo, mais aussi de l’écran (qui devrait être de type always-on sur le modèle Pro), de la construction, de la puce et des fonctionnalités générales. Toutefois, si certains analystes pensent qu’Apple utilisera une version plus puissante de la puce A15 avec 6 Go de RAM au lieu de 4 Go dans les nouveaux téléphones, l’architecture sera la même que celle des puces de l’iPhone 13.

À cet égard, il convient de préciser que tout ceci n’est rien d’autre que des rumeurs, et ce jusqu’à ce qu’Apple dévoile l’iPhone 14 en septembre, nous ne pourrons pas en être sûrs. Ce qui est clair, c’est que, comme pour ses ordinateurs, Apple creuse le fossé entre le consommateur et le professionnel, et qu’il était logique que ce saut se produise aussi sur l’iPhone de manière significative.