L’iPad d’entrée de gamme va recevoir une mise à niveau du processeur et de l’écran

Apple travaillerait sur une mise à jour pour l’iPad le plus basique qui introduirait deux caractéristiques importantes. Selon un rapport de 9to5Mac la société basée à Cupertino abandonnerait le connecteur Lightning et remplacerait plutôt intégrerait un port USB-C. Le prochain iPad sera également arriverait avec un processeur A14 Bionic. qui augmenterait les performances de 30 % par rapport à la puce A13.

La source confie que le nouvel iPad a pour nom de code J272 et Offrira un écran Retina Display avec la même résolution que l’iPad Air. Cela pourrait se traduire par un panel plus large, bien que n’inclut pas des caractéristiques importantes comme la large gamme de couleurs ou la luminosité de 500 nits que l’on trouve dans son grand frère.

Enfin, il est mentionné que l’iPad moins cher sera compatible avec la 5G pour les modèles dotés d’une connectivité Wi-Fi + Cellulaire. Actuellement, les seuls modèles qui prennent en charge le réseau 5G sont l’iPad Pro et l’iPad Air équipés de la puce M1, ainsi que l’iPad Mini de sixième génération. Un iPad d’entrée de gamme avec cette fonctionnalité a du sens si l’on considère que les iPhone 12 et 12 Pro Max avec A14 Bionic ont débuté avec la 5G.

Pour l’instant. pas de détails sur cette éventuelle mise à jour. Si un changement de processeur semble logique, nous ne savons pas si Apple va faire le saut et proposer un iPad d’entrée de gamme avec un écran plus grand. Ce qui est intéressant dans ce rapport, c’est la présence du connecteur USB-C, une amélioration que plus d’un applaudira et qui est conforme aux derniers modèles équipés de la puce M1, ainsi qu’à la nouvelle législation européenne.

👉​A lire également  Les AirPods et autres accessoires Apple auront également un port USB-C

L’iPad le plus basique ne bénéficiera pas du meilleur d’iPadOS 16


Malgré une éventuelle mise à niveau matérielle, l’iPad d’entrée de gamme serait limité à l’utilisation de certaines fonctionnalités de l’iPadOS 16. L’une des fonctions les plus importantes de la prochaine version du système d’exploitation est le Stage Manager, également connu sous le nom d’organisateur visuel ou de gestionnaire d’affichage. Ce gestionnaire de fenêtres améliore la productivité en permettant à huit applications d’être ouvertes et organisées sur un côté de l’écran.

Stage Manager permet de redimensionner ou de superposer des fenêtres sur le même écran. Malheureusement, les exigences matérielles empêchent les modèles à puce A de pouvoir l’utiliser, car il est exclusif aux puces M1. Selon Apple, cela est dû à une fonctionnalité qui convertit l’espace de stockage en RAM virtuelle.

« Seuls les iPad M1 combinent de la DRAM haute capacité avec de la NAND haute performance qui permet à notre échange de mémoire virtuelle d’être super rapide », a déclaré Craig Federighi, vice-président de l’ingénierie logicielle chez Apple lors d’une interview avec TechCrunch.

Malgré cela, le prochain iPad équipé de la puce A14 aura accès à d’autres fonctionnalités telles que les Passkeys et les améliorations apportées à Spotlight, Safari et Mail.