arm À plusieurs reprises, la rumeur de Mac équipés de processeurs ARM a déjà fait les titres de l’actualité Apple. Elle revient, sous la plume de Lionel de Macbidouille, qui rapporte, d’une source qu’il a « toujours considéré comme fiable », qu’Apple continuerait à travailler à l’hypothèse d’une bascule de sa gamme d’ordinateurs des processeurs Intel, vers les processeurs ARM.

Apple, estime la source, a dans ses cartons une version d’OS X ARM, ce qui n’est guère douteux. D’ailleurs, iOS et OS X partagent de nombreux éléments, y compris des API récentes. Si Apple ne semble pas vouloir faire converger, fonctionnellement, ses deux systèmes, elle rend la programmation sur l’une ou l’autre plate-forme très voisine.

Les processeurs ARM concernés seraient des processeurs 8 cœurs, pour les iMac et certains Mac portables, et quad core pour les Mac mini. La chose n’a rien d’invraisemblable, mais, dans le même temps qu’émerge cette nouvelle rumeur, Microsoft semble laisser de côté sa propre version de Windows ARM : Surface 3, pour l’heure, n’a été montré qu’avec un processeur Intel Core.

Entre les deux solutions, ARM et Intel, le différentiel s’est réduit, les processeur ARM gagnant en puissance brute, le processeur A7 de dernière génération étant qualifié de processeur « de classe bureau » tandis que les processeurs Intel ont gagné en consommation électrique, affichant, désormais, des performances à ce niveau comparable à celles d’ARM.

Pour Apple, le passage à ARM peut-il faire du sens ? Oui, si l’on considère la manière dont Intel marque le pas au niveau de l’évolution de ses gammes de processeurs, et la nature insatisfaisante des GPU qui les accompagnent. Non, car Apple a sans doute gardé quelques souvenirs cuisants de l’époque PowerPC, où Cupertino était marginalisée par un fondeur n’arrivant pas à faire évoluer ses processeurs au même rythme que le reste de l’industrie. À suivre.

(Rumeur) Apple travaillerait bien à des Mac ARM

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.