Quelles sont les performances des nouveaux MacBook Pro 2018 ? Une première réponse, partielle et incomplète, nous est donnée par Geekbench 4, le logiciel d’évaluation des performances CPU et GPU, qui dévoile les résultats de la nouvelle gamme. Avec ce petit préambule, donné par John Poole en personne, le patron de Geekbench. « Il est important de prendre en considération en examinant ces résultats que macOS réalise de nombreuses tâches en tâche de fond, comme la synchronisation des documents et photos iCloud (ou l’indexation Sherlock). Ces tâches varient d’un système à l’autre, mais peuvent prendre plusieurs jours à se réaliser, affectant négativement les performances mesurées ». John s’attend donc à ce que les benchs évoluent positivement dans le futur.

En attendant, les gains annoncés par Apple sont déjà largement au rendez-vous.

MacBook Pro 15”

Les performances en simple cœur progressent de 12 à 15 %, tandis que les performances en multi-cœur augmentent, elles de 39 à 46 %. L’architecture des CPU n’ayant pas considérablement évoluée entre les processeurs Intel de 7e et de 8e génération, les gains mesurés sont principalement dus aux fréquences plus élevées du Turboboost (sur la mesure simple cœur), et à l’augmentation du nombre de cœurs, qui passe à 6 sur cette génération, contre 4 pour la précédente.

Les performances graphiques, mesurées pour la carte graphique intégrée (ces machines embarquent aussi un GPU Intel, utilisé pour les tâches les moins exigeantes), sont en hausse de 28 à 32 %, gain sans doute attribuable à la cadence du GPU, une carte Radeon Pro 555X avec 4 Go de mémoire GDDR5 pour l’hexacœur i7 à 2,2 GHz et une Radeon Pro 560X avec 4 Go de mémoire GDDR5 pour l’hexa i7 à 2,6GHz.

MacBook Pro 13”

Les performances en simple cœur progressent faiblement de 3 à 11 %, tandis que les performances en multi-cœur augmentent très fortement de 81 à 86 %. L’architecture des CPU n’ayant, on l’a déjà dit, pas considérablement évoluée entre les processeurs Intel de 7e et de 8e génération, les gains mesurés sont principalement dus aux fréquences plus élevées du Turboboost (sur la mesure simple cœur), et à l’augmentation du nombre de cœurs, qui passe à 4 sur cette génération, contre 2 pour la précédente.

À noter que ce MacBook Pro 13” 2018 réalise des performances très voisines de celles des Macbook Pro 15” 2017, avec 4 cœurs.

La conclusion est de John Poole : cette gamme 2018 des MacBook Pro entérine le gain le plus significatif sur cette gamme depuis 2011, qui marquait l’arrivée des premiers processeurs quadcore.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.