Ce soir l’éditeur Serif va dévoiler la version finale de d’Affinity Publisher, son logiciel de PAO pour Mac, que l’on peut espérer voire porté sur iPad. Avec cette sortie, l’éditeur proposera une suite créative complète : Affinity Photo (dessin bitmap), Affinity Designer (dessin vectoriel) et Affinity Publisher que l’on peut précommander.

Une suite créative complète sur Mac à 130 € !

L’air de rien, l’événement est d’importance et pourrait bien changer la donne pour les graphistes, créateurs et illustrateurs indépendant. La suite permet de sortir du monopole d’Adobe sur le secteur, l’éditeur californien obligeant ses clients à passer au système d’abonnement pour bénéficier de pack créatifs intégrant Photoshop, Illustrator ou InDesign. Et pour obtenir les trois logiciels phares, il faut tout de même débourser 60 €/mois. Une app seule est proposée à 24 €/mois, tandis que l'(abonnement Creative Suite le moins cher vise les photographes, avec Lightroom et Photoshop à 12 €/mois.
Si l’on s’intéresse à l’offre de l’éditeur britannique Serif, la douloureuse l’est nettement moins, surtout en ce moment où les logiciels sont proposés à -20 %, soit 44 € pièce. Pour le dire rapidement, les trois logiciels de Serif coûtent 132 €, deux mois d’accès à la Creative Suite d’Adobe.

Une offre inégale

Cependant, restons objectifs, même si l’on peut être agacé par Adobe : les logiciels du californien restent largement supérieurs à ceux de Serif. Si la plupart des utilisateurs retrouveront toutes les fonctions essentielles de Photoshop au sein d’Affinity Photo, le passage d’Illustrator à Affinity Designer est plus douloureux. De nombreuses fonctions manquent à l’appel, tandis que la lecture des documents venant d’Illustrator n’est pas parfaite. Sans compter l’avantage acquis par Adobe vis à vis des créatifs, qui utilisent sa suite depuis toujours.

Affinity Publisher sort de bêta

Affinity Publisher a bénéficié de plusieurs mois de bêta test ouvert, et les versions de développement se sont succédées. Le logiciel est bien stabilisé, mais demeure déroutant pour qui vient de InDesign ou de Xpress. L’organisation des commandes, certains concepts même sont à réapprendre.

Affinity Publisher, l’interface globale

Mais le logiciel est déjà très complet, avec une gestion fine de la typographie et des différents blocs des maquettes, des possibilités d’habillage très évoluées et de nombreuses autres bonnes idées.

Outils d’habillage

3 COMMENTAIRES

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.